Vigneron

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    20 à 30k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Propriétaire ou locataire d'une exploitation viticole, le vigneron est avant tout un agriculteur passionné et spécialisé dans la vigne et le vin. C'est à la fois un viticulteur, et un expert de la vinification.Sur son exploitation viti-vinicole, le vigneron supervise toutes les étapes de la viticulture :

  • L'entretien des sols (désherbage, fertilisation).
  • L'entretien de la vigne selon son cycle saisonnier : la taille, le liage, l'épamprage, l'ébourgeonnage, le palissage, le rognage, l'effeuillage.
  • La récolte du raisin lors des vendanges.
  • Une fois le raisin récolté, le vigneron prend en charge le procédé de vinification, c'est-à-dire l'ensemble des opérations nécessaires à transformer le moût, issu de la presse des grains, en vin consommable. Mais le vigneron, comme chaque producteur agricole, est un aussi un négociant, qui se doit de trouver des partenaires commerciaux (grossistes, réseau de distributions, cavistes) pour écouler le fruit de sa production.Le métier s'exerce à différentes échelles, du petit producteur bio au grand exploitant viti-vinicole, de la vente directe au particulier à la coopérative viti-vinocole. Le vigneron doit connaitre parfaitement la législation et les normes qui s'appliquent à la viticulture. Il doit aussi maîtriser la réglementation spécifique qui s'applique aux vins (Labels, condition d'étiquetage, etc.). La moyenne d'âge de la profession est actuellement plus élevée que celle des autres exploitants agricoles. Même si la superficie du vignoble français connait une tendance à la baisse, et que le nombre des exploitations viti-vinicole diminue sensiblement, les prochains départs à la retraire des exploitants devraient ouvrir des débouchés relatifs. Il est à noter tout de même que la forte concurrence nationale (poids des grands domaines), mais aussi internationale, couplée aux difficultés d'accès à la propriété d'un vignoble, sont autant de barrières auxquelles doivent faire face les nouveaux professionnels.

    Salaire

    Le salaire d'un vigneron varie en fonction de la taille de l'exploitation et du type de vin produit. En moyenne, il touche 27 000 euros par an, en salaire brut.

    Les plus

    • Il s'agit d'un métier de passionnés et d'initiés, qui alterne les environnements (grand air, contact du terroir, bureau, foire d'exposants,...), comme les interlocuteurs (coopératives, négociants, ouvriers agricoles, saisonniers,...).

    Les moins

    • La soumission aux aléas du climat.
    • Travail physique.
    • Forte concurrence nationale et internationale.

    Qualités nécessaires

    • Afin d'écouler sa production, le vigneron doit être communicant et avoir le sens du commerce. La pression concurrentielle étant élevée, le vigneron doit connaître les outils marketing qui lui permettront d'être visible et attractif sur le marché du vin.
    • En sa qualité de chef d'exploitation, il doit maîtriser parfaitement les règles de gestion budgétaire, humaine et matérielle.
    • L'exploitation d'un vignoble est un travail de bureau, mais avant c'est aussi et surtout un travail de terrain. Les compétences techniques, le savoir agronomique et l'endurance physique sont à la base de la réussite professionnelle !

    Etudes et formation

    L'accès à la profession peut se faire dès le niveau CAP/Bac Pro :

  • CAPA « Vigne et Vin ».
  • Bac Pro « Conduite et gestion de l'exploitation agricole option vigne et vin ».
  • Bac Pro « Technicien conseil vente en alimentation option vins et spiritueux ».
  • BP « Responsable d'exploitation agricole ».
  • Les notions de gestions d'exploitation, de marketing/commercialisation, de droit, inhérentes à la profession explique que nombre d'exploitants viti-vinicoles poursuivent des études post-bac : Niveau II :
  • BTS technico-commercial.
  • BTSA viticulture-œnologie.
  • ...
  • Niveau I :
  • Ecoles supérieures d'agronomie : ENSA Montpellier, ENSAT Toulouse, ENITAB Bordeaux.
  • Evolutions possibles

    Les évolutions de carrière concernent principalement l'exploitation viti-vinicole :

  • Accès à la propriété.
  • Achat de coteaux, agrandissement du terroir.
  • Accès aux grands labels de consommateurs.
  • Amélioration de l'appareil productif vinicole.
  • Certains vignerons développent de nouvelles activités professionnelles en rapport avec leur métier, et parallèlement à la tenue de leur exploitation :
  • Oenotourisme.
  • Sommellerie
  • Etc.
  • Le 17/12/2015

    Métiers proches

     

    Offres d'emploi
    pour : Vigneron

    Offres de formation
    pour : Vigneron

    Programme des métiers du vin et management

    Le Cordon Bleu Paris - Institut d'Arts Culinaires et de Management Hôtelier
    PARIS
    Les offres d'emplois pour Vigneron
    Voir toutes les offres d'emploi
    Les offres de formation pour Vigneron
    Voir toutes les offres de formation