Sapeur-pompier

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Héros ordinaire de notre quotidien, le sapeur pompier, autrefois sapeur d’incendies, est aujourd’hui amené à intervenir sur tous types de situations d’urgence mettant en danger la sécurité de personnes ou de biens :

  • Le secours aux victimes représente 70% de ses interventions : malaises, brûlures, noyade... Ils sont souvent les premiers arrivés sur les lieux, et doivent réagir vite.
  • Les accidents de circulation : qu’ils soient routiers, navals, aériens ou ferroviaires. Ils apportent une assistance médicale, désincarcèrent et transportent les accidentés.
  • Les incendies ne représentent que 10% de leur travail. Qu’il s’agisse de feux d’habitations, de véhicules, de forêt ou de poubelle, ils sont les seuls habilités à intervenir.
  • Les risques environnementaux : de plus en plus régulièrement depuis ces dernières années, ils interviennent sur des opérations de protection de l’environnement (pollution industrielle, feux de forêt, marées noires...) ou lors de plans d’urgence liés à des catastrophes naturelles (innondations...).
  • Plus sporadiquement, ils traitent également les problèmes d’ascenseurs en panne, de fuites de gaz ou d’eau, et autres incidents ou sinistres divers pouvant mettre en péril autrui.
Quelle que soit l’intervention, le sapeur pompier est susceptible d’être sollicité 24h/24h, de jour comme de nuit.Actuellement, le corps des sapeurs pompiers est composé de 3 grands profils :
  • les sapeurs pompiers volontaires(80% des effectifs) : ce sont des citoyens exerçant des études ou un travail en dehors de leur mission de pompier. Ils sont affiliés aux centres de secours communaux.
  • les sapeurs pompiers professionnels(15% des effectifs) : ce sont des pompiers de métier, à plein temps, exerçant en caserne, majoritairement dans les grandes agglomérations. Ce sont des fonctionnaires dépendant d’une collectivité locale.
  • les sapeurs pompiers militaires(5% des effectifs) : ils regroupent les Marins Pompiers de Marseille, intervenant en particulier sur les installations de la Marine et le sauvetage en mer et dépendant de la Marine Nationale, ainsi que les Sapeurs Pompiers de Paris, recrutés par l’Armée de Terre.
Qu’il soit civil ou militaire, le sapeur pompier est soumis à une organisation hiérarchique gradée, sur le modèle de l’armée (sapeur, caporal, sous-officier, officier).

Salaire

Un sapeur-pompier touche en moyenne 35 000 Euros brut par an, en France.

Les plus

  • Un métier valorisant et utile, où la routine n’existe pas

Les moins

  • Un métier dangereux, aux horaires contraignants

Qualités nécessaires

Etre pompier est avant tout une vocation, des qualités comme le don de soi et le courage ne s’apprennent pas. Il faut être solide psychologiquement, afin de pouvoir endurer des situations qui peuvent être très difficiles, voire dangereuses, et dans lesquelles il faut réagir vite. Il faut être capable d’être confronté au risque de sa propre mort, et à celle des autres. Un sens de l’observation très développé est vital afin d’analyser une situation, et de savoir réagir efficacement. Outre ces qualités psychologiques, le sapeur pompier doit accomplir un métier très physique, et doit entretenir sa forme par un entrainement régulier.

Etudes et formation

Quel que soit son parcours, il est conseillé d’être sûr de sa vocation avant de s’engager professionnellement, et de commencer comme sapeur pompier volontaire. Il est même possible, dès l’âge de 11 ans, de devenir jeune sapeur-pompier afin de s’initier aux missions de sauveteur.

Sapeur-pompier volontaire

Pour intégrer ce corps, il faut s’adresser au SDIS (Service départemental d'incendie et de secours) de son département pour connaître les besoins en cours, et respecter plusieurs conditions : être âgé de 16 ans minimum, être apte physiquement et médicalement, avoir réalisé son service ou sa journée d’appel militaire, être résidant de la France, et avoir un casier judiciaire vierge. Après recrutement, une formation initiale est dispensée, suivie d’une formation sur le terrain en caserne.

Sapeur-pompier professionnel

Le métier est accessible sur concours uniquement. Pour s’inscrire, il faut s’adresser au SDIS et répondre à ces critères : être âgé de 18 à 25 ans, titulaire du brevet ou d’un CAP, avoir réalisé son service ou sa journée d’appel militaire, être apte physiquement et médicalement, avoir un casier judiciaire vierge, et une taille minimum de 1.60 m. Le concours est ouvert aux sapeurs pompiers volontaires depuis 3 ans minimum. Après obtention du concours, une formation initiale est dispensée, suivie d’une formation sur le terrain.

Sapeur-pompier militaire

  • Sapeur-pompier de Paris :il faut être titulaire du Brevet ou d’un CAP minimum jusqu’à Bac+3, avoir entre 18 et 25 ans, avoir réalisé sa journée d’appel militaire, être apte physiquement et médicalement, et avoir un casier judiciaire vierge. Puis postuler auprès du CIRFA (Centre d’information et de recrutement des forces armées). Après réussite des épreuves de sélection et de recrutement, une formation de 6 mois est dispensée.
  • Marin pompier de Marseille :il est possible d’intégrer sous condition et sur concours ce corps de métier en tant que volontaire (formation de 1 an à l’école des Marins Pompiers de la Marine) ou Quartier Maître et matelot de la Flotte (formation de 4 ans à l’école des Marins Pompiers de la Marine). Pour postuler en tant que Quartier Maître, il faut être de nationalité française, avoir entre 18 et 25 ans, être titulaire du Brevet minimum jusqu’à Bac+3, avoir réalisé sa journée d’appel militaire, avoir un casier judiciaire vierge et savoir nager. Pour postuler en tant que volontaire, les mêmes conditions sont requises, à l’exception qu’il faut être âgé de 17 à 26 ans, et qu’aucun diplôme n’est requis. Se renseigner auprès du CIRFA (Centre d’information et de recrutement des forces armées) concernant les recrutements en cours.
Pour les sapeurs pompiers professionnels, les besoins en recrutement varient selon les années, il faut donc se tenir informé via les instances officielles du nombre de postes ouverts.

Evolutions possibles

Le pompier a la possibilité de monter en grade via des concours internes, ou de se spécialiser dans le traitement d’un sinistre particulier : alpinisme, spéléologie, plongée, maître chien...

Le 27/01/2016

Métiers proches

 

Offres de formation
pour : Sapeur-pompier

Les offres d'emplois pour Sapeur-pompier
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Sapeur-pompier
Voir toutes les offres de formation