Psychologue clinicien

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Le métier de psychologue clinicien est multiforme : il peut travailler dans la fonction publique, intervenir auprès d'associations, être salarié d'entreprise ou psychologue à titre libéral. Son rôle est d'accompagner ses patients, qui peuvent être des enfants, des adolescents, des adultes, des personnes âgées ou handicapées, des malades, des prisonniers, ou tout autre individu en souffrance psychique. Ses interventions sont multiples : de la campagne d'information pour toucher un public plus large (groupes de paroles...), à l'accompagnement sur plusieurs années en passant par un simple entretien individuel. Lorsqu'il exerce au sein d'une collectivité territoriale, il participe à la réinsertion des personnes en difficulté sociale (suivi psychosocial).De manière générale, il apporte une écoute plus neutre qu'une personne de l'entourage. On parle de neutralité bienveillante, le psychologue clinicien se doit d'être ni trop proche, ni trop distant de son patient. Il s'occupe de personnes ayant des troubles du comportement, des troubles psychiques, ou simplement un sentiment de mal-être. La grande différence avec le psychiatre est que le psychologue ne prescrit aucun médicament. Son principal rôle est d'écouter ses patients, et parler avec parcimonie pour les guider dans leur thérapie : le but est que ce soient les patients qui règlent leurs problèmes. Financièrement, ce n'est pas toujours évident d'ouvrir un cabinet. Il est préférable de cumuler son métier en libéral et en organisme, du moins en début de carrière. Les professions en psychologie et en psychiatrie sont souvent méconnues. Il faut différencier plusieurs métiers :

  • Le psychologue clinicien possède obligatoirement un diplôme de Master 2 en psychologie pour pouvoir exercer. Ses patients peuvent effectuer des psychothérapies ou des psychanalyses, qui sont des thérapies plus longues.
  • Le psychiatre est un médecin spécialisé. Il a donc effectué des études de médecine, avant de se spécialiser en psychiatrie. Il est le seul à pouvoir prescrire des médicaments pour soigner ses patients (anxiolytiques, antidépresseurs...).
  • Le psychothérapeute est un titre assez flou (car non-protégé) : le fait d'être psychothérapeute ne garantit aucune formation universitaire ; cependant un praticien peut être psychologue-psychothérapeute par exemple. Il justifie dans ce cas des diplômes nécessaire au titre de psychologue, à savoir un Master 2 en psychologie. Il est important de se renseigner sur les diplômes de son praticien, en ce sens que quiconque peut se déclarer psychothérapeute.
  • Le psychanalyste doit avoir effectué sa propre psychanalyse avec un professionnel reconnu, avant de devenir lui-même psychanalyste. Comme le psychothérapeute, il n'a pas forcément de diplômes, mais peut-être psychologue-psychanalyste et dans ce cas détenir les diplômes nécessaire à l'exercice du titre de psychologue. Il utilise la théorie et les techniques établies en premier lieu par Sigmund Freud. Il est membre d'une société psychanalytique reconnue (Cause freudienne, SPP, SFP...).
  • Salaire

    Les revenus du psychologue clinicien dépendent de la structure d'accueil, du statut, et de son expérience. Lorsque le psychologue exerce en libéral au sein d'un cabinet, les revenus sont plus hétérogènes. Son salaire annuel moyen est évalué à 38 400 euros bruts en France.

    Les plus

    • Le psychologue clinicien aide des personnes en difficultés. Il peut donc ressentir un sentiment d'accomplissement lorsque ses patients vont mieux.
    • Son métier le pousse à se poser des questions sur sa vie personnelle.

    Les moins

    • Devenir psychologue est la première épreuve de la fonction, du fait de la sélectivité très stricte en master 2.
    • C'est un métier humainement exigeant, où il faut être solide moralement.
    • Les horaires peuvent être très variables, et le psychologue doit parfois exercer au sein de plusieurs organismes.

    Qualités nécessaires

    • Être à l'écoute de l'autre, aimer être en contact de personnes dont les parcours sont très hétérogènes.
    • Le psychologue doit être patient, car les thérapies durent parfois des années.
    • Beaucoup d'énergie et une grande disponibilité sont nécessaires à l'exercice de son métier.
    • Un bon esprit d'analyse est primordial.
    • Le psychologue doit savoir observer son patient, et son environnement.
    • Il doit faire preuve d'empathie, sans être trop proche (maîtrise de la neutralité bienveillante).
    • L'équilibre personnel est très important, sans quoi le métier peut s'avérer très dur psychologiquement. Il faut être solide, notamment lorsque les pathologies des patients sont graves. Le psychologue ne se soigne pas en soignant les autres.

    Etudes et formation

    Le titre de psychologue clinicien est délivré à tout diplômé d'un master 2 en psychologie (master professionnel comme master recherche). Plusieurs spécialités existent, de la psychopathologie clinique à la criminologie. Si chaque étudiant peut atteindre le master 1 en obtenant la moyenne chaque année, la sélectivité en master 2 est très forte. Le candidat doit justifier d'un master 1 et d'une licence en psychologie. Les notes obtenues au cours de son année de master sont très importantes, ainsi que l'appréciation des travaux de recherche, des stages effectués, du projet de stage et de mémoire. Chaque année, les universités françaises effectuent une étude, portant sur la situation de ses anciens étudiants, 18 mois après l'obtention de leur diplôme. Selon l'Université Rennes 2 , les débouchés en psychologie clinique sont les suivants : sur 38 diplômés, 32 occupent un emploi, et 28 d'entre-eux exercent le métier de psychologue clinicien (les quatre autres sont conseiller d'orientation psychologue, éducateur, professeur des écoles et orthophoniste). Les trois-quarts des diplômés sont des femmes. Sur les six personnes qui ne sont pas employées au moment de l'enquête, seules trois personnes sont en recherche active d'emploi. Le taux de chômage des psychologues est sensiblement le même que celui de l'ensemble de la population française.

Le 18/12/2015

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Psychologue clinicien
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Psychologue clinicien
Voir toutes les offres de formation