Ophtalmologiste

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    > 60k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

L’ophtalmologue - ophtalmologiste ou oculiste, est le médecin spécialiste des pathologies de l’œil, souvent révélatrices d’autres troubles (cardiaques, diabète…). Praticien pointu, il est en relation avec de nombreux interlocuteurs : aussi bien patients, que spécialistes d’autres disciplines. Il a une mission de contrôle, de diagnostic et de dépistage des symptômes, et le cas échéant, effectue des soins ou des opérations chirurgicales. Examen de la vue, perception des couleurs, polarimétrie… il utilise dans le cadre de ses examens des machines sophistiquées dont il doit appréhender l’utilisation. Il exerce en cabinet libéral ou au sein d’un établissement de santé public ou privé. Il est peut être amené à avoir sous sa responsabilité un cabinet, ou une équipe de service hospitalier.

Salaire

Un ophtalmologiste touche en moyenne 9 000 Euros brut par mois. Bien sûr, ce revenu dépend de l'expérience et surtout de l’activité de chaque praticien.

Les plus

  • Des débouchés assurés, car la demande en matière d’ophtalmologues est forte.
  • Un métier passionnant, alliant haute technicité et contact humain.

Les moins

  • Horaires décalés, en soirée dans un cabinet, ou le week-end et jours fériés – parfois soumis à astreintes - dans un centre de soins hospitaliers.
  • Des études longues et très sélectives.

Qualités nécessaires

  • Comme pour la plupart des disciplines médicales, l’équilibre psychologique et nerveux est important afin d’appréhender des situations parfois difficiles.
  • Il faut également être patient et pointilleux afin d’élaborer des soins particulièrement délicats.
  • C’est un métier de contact, il faut donc savoir se montrer pédagogue avec ses patients, et ouvert à ses confrères d’autres disciplines.
  • Il faut être capable de renouveler ses connaissances, et d’évoluer en fonction des nouvelles découvertes et technologies médicales.

Etudes et formation

Il faut 11 ans d’études pour prétendre au titre de spécialiste ophtalmologiste, échelonnées en trois grandes étapes :Il faut au préalable obtenir le diplôme d’état de docteur en médecine généraliste, validé par un Bac +6 : un premier cycle d’études (PCEM) après un Bac S de préférence, d’une durée de 2 ans, débouche sur un concours sélectif : le Numerus Clausus. Un deuxième cycle (DCEM) de 4 années constitue l’externat. A l’issue de la sixième année, il faut poursuivre sur un troisième cycle d’études, avec 5 ans de spécialisation dans la discipline (DES), sous réserve d’un bon résultat aux ENC (Epreuves Nationales Classantes). Ce dernier cycle d’études est clôturé par une thèse soutenue face à un jury. Au terme de ce véritable parcours du combattant, l'inscription au tableau de l'Ordre des médecins est ensuite obligatoire pour exercer. DébouchésLa pénurie d’Ophtalmologues dans certaines régions vous ouvrira de réelles perspectives d’emploi, notamment dans le Nord ou le Centre de la France. 80 oculistes sont formés chaque année, alors qu’on estime qu’il en faudrait le double.

Evolutions possibles

En milieu hospitalier, le praticien peut avec l’expérience devenir médecin chef et diriger un service, ou ouvrir son propre cabinet. Il est préférable pour cela de s’associer avec un confrère afin de partager les charges.

Le 04/01/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Ophtalmologiste
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Ophtalmologiste
Voir toutes les offres de formation