Merchandiseur

  • Niveau d'étude
    Bac +2
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    20 à 30k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Face au foisonnement des produits de consommation proposés au consommateur, et à la lutte acharnée que se livrent les marques, est né un nouveau métier, très prisé par le secteur de la grande distribution : le marchandiseur, ou merchandiser. Le metteur en scène des supermarchés, c’est lui ! Les présentoirs dans les allées des magasins, les pyramides de boîtes de chocolat à Noël, les vitrines alléchantes, c’est encore lui… Son but : mettre en valeur les produits afin de nous donner envie de les acheter. Pour cela, il passe les consommateurs au crible, réalise des études de marché, établit un diagnostic marketing du produit qu’il doit vendre, étudie les spécificités du magasin qui lui servira de théâtre, afin de définir le meilleur emplacement et la meilleure stratégie pour atteindre leur fibre acheteuse ! Cela peut passer en amont par des campagnes publicitaires, et l’organisation d’événements promotionnels. Une fois son scénario écrit, il doit y intégrer les acteurs principaux : vendeurs, responsables de supermarchés, chefs de rayon ou de secteur… et travailler main dans la main avec eux pour le mener à bien. Ses talents s’exercent à la fois à son bureau, lors de la phase d’étude, et sur le terrain, lors de la phase de diagnostic et d’application de son projet. Surtout sollicité par les acteurs de la grande distribution (supermarchés, grands magasins, galeries marchandes, centrales d’achats, fabricants de produits de consommation…), il l’est également dans d’autres domaines nécessitant la mise en valeur visuelle de prestations ou produits (sites touristiques, musées, événementiel…).

Salaire

En moyenne, un merchandiser gagne jusqu'à 30 000 Euros brut par an.

Les plus

  • C’est un métier avec de réels débouchés, de nombreuses enseignes sont en quête d’experts en merchandising sur un secteur en forte concurrence. Face à la bataille que se livrent les marques, le rôle du marchandiseur est devenir primordial dans la mise en valeur des produits et la rentabilité des fabricants et des enseignes. C’est un profil de plus en plus demandé

Les moins

  • Le marchandiseur est amené à se déplacer souvent, et à travailler hors des horaires d’ouverture des magasins ou sites où il officie.

Qualités nécessaires

A la croisée du marketing, de la vente et de la création, le marchandiseur doit avoir les compétences d’un décorateur, associées à une fibre commerciale prononcée. Il doit être capable d’analyser les problématiques et les atouts de son produit et du cadre de vente, afin d’atteindre son objectif. La mobilité est une norme dans ce métier, où il est amené régulièrement à se rendre sur les sites ou magasins nécessitant ses compétences. Il travaille souvent en horaires décalés, avant l’ouverture ou après la fermeture des points de vente, afin de mettre en place sa vitrine ou son décor. Il oeuvre en coulisse, loin du regard des spectateurs ! Le marchandiseur doit parfois supporter une forte pression, car son objectif est d’écouler des stocks parfois conséquents de produits, et il doit s’y tenir ! Et la concurrence est rude, il faut savoir se démarquer des autres produits proposés. Il doit savoir se montrer persuasif et charismatique, afin d’orchestrer et d’entraîner tout l’équipe du point de vente concerné, et les convaincre de son projet. Il doit en effet côtoyer des acteurs très différents du secteur, et les unir dans un même but (fabricant, distributeur, équipes marketing et commerciales…). Il faut avoir des capacités d’adaptation élevées, afin de s’approprier le produit qu’il doit vendre, et le contexte de chaque point de vente.

Etudes et formation

Il n’existe pas ou peu de diplômes spécifiques pour accéder à ces fonctions, qui sont à la croisée de plusieurs disciplines. Une formation commerciale ou dans la distribution permet souvent d’acquérir les bases du merchandising. A niveau Bac +2 : le BTS MUC management des unités commerciales, ou le DUT techniques de commercialisation, permettent d’accéder ensuite à des spécialisations. A Bac+ 3 des Licences Pro orientées marketing, commerce ou distribution, et à Bac +5 des Masters Pro en commerce/distribution et diplômes en écoles de commerce proposent des thématiques merchandising, marketing. A noter, un diplôme spécifique est délivré en 1 an après un Bac+2 par le Lycée général et technologique La Borde Basse à Castres : le FCIL (Formation complémentaire d'initiative locale) Négociateur marchandiseur. Des formations professionnelles complémentaires pour des professionnels ayant suivi un cursus en commerce/distribution existent également au sein d’écoles et d’organismes spécialisés.

Evolutions possibles

Après plusieurs années d’expérience, le marchandiseur peut évoluer vers des fonctions d’encadrement : chef des ventes, chef de secteur (département, région)… Ses compétences peuvent lui permettre d’évoluer également vers des fonctions de marketing.

Le 15/12/2015

Métiers proches

 

Offres d'emploi
pour : Merchandiseur

Offres de formation
pour : Merchandiseur

Les offres d'emplois pour Merchandiseur
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Merchandiseur
Voir toutes les offres de formation