L’Orthopédiste-Orthésiste

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Le corps humain peut être assimilé à une machine : parfois, pour qu’il fonctionne correctement, certaines pièces doivent être remplacées ou renforcées. C’est là qu’intervient l’Orthopédiste-Orthésiste, spécialiste de l’appareillage locomoteur : articulations, membres inférieurs (pied, genou...) et supérieurs (épaules, main...). Son rôle est de concevoir, fabriquer et poser des orthèses personnalisées ou en série à partir de matériaux très divers, et adaptées au besoin de chaque patient, en suivant les prescriptions d’un médecin, et en lien avec l’équipe soignante (kinésithérapeutes, ergothérapeutes...). A la différence des prothèses, qui servent de substitut à un organe ou un membre manquant, les orthèses sont un petit appareillage de soutien à un membre déficient (par exemple, attelles, béquilles, semelles...). Les pathologies rencontrées peuvent être diverses, mais toutes ont comme point commun une altération corporelle de la personne, physiquement ou psychologiquement handicapante, ayant pour cause une maladie, un accident ou la vieillesse. L’Orthopédiste-Orthésiste peut donc être amené à élaborer des substituts aussi divers que des colliers cervicaux et chaussures orthopédiques, en passant par des ceintures et corsets, sans oublier des orthèses de main, de pied, ou encore mammaires. La finalité de ces orthèses est thérapeutique et vise à aider le patient à retrouver sa motricité ou son intégrité physique.

Salaire

L’Orthopédiste-Orthésiste gagne en moyenne 2500 euros bruts par mois en France.

Les plus

  • La sensation d’être utile à autrui et d’aider des personnes à retrouver leur intégrité physique
  • Des débouchés forts, comme dans la plupart des professions paramédicales

Les moins

  • Pour les Orthopédistes-Orthésistes libéraux, les difficultés inhérentes à la gestion de sa propre activité : grand investissement personnel, gestion comptable et administrative...

Qualités nécessaires

L’Orthopédiste-Orthésiste évoluant au contact direct avec des patients en situation de handicap et fragilisés, doit savoir faire preuve d’écoute, de pédagogie et de qualités relationnelles évidentes. Il doit savoir faire preuve de minutie et de technicité dans l’élaboration des orthèses et l’utilisation de machines de conception de plus en plus sophistiquées et précises. Il faut savoir s’adapter aux besoins spécifiques de chaque patient. Lorsqu’il est à son compte ou vendeur au sein d’une officine, il doit être également un gestionnaire et un bon commercial : il lui faut vendre ou louer les orthèses, gérer son stock, et conseiller ses patients. S’il est à son compte, il doit également gérer la partie administrative et comptable de son cabinet. Les missions de l’Orthopédiste-Orthésiste sont à la fois techniques et médicales : - A partir de l’ordonnance délivrée par un médecin, il effectue un examen médical du patient, réalise des moulages, des empreintes, afin de déterminer ses besoins spécifiques et d’ajuster l’orthèse à sa morphologie. - Ensuite, dans son atelier, il conçoit un appareillage sur-mesure en utilisant les matériaux adéquats, ou le cas, échéant, utilise une orthèse produite en série ou en sous-traitance. - Enfin, il entreprend un essayage de l’orthèse sur le patient, et effectue les derniers ajustements. Dans le cadre de son activité, l’Orthopédiste-Orthésiste peut également être amené à vendre ou louer des appareillages médicaux (fauteuils roulants, béquilles...). Contrairement au chirurgien Orthopédiste, il ne pratique pas d’interventions chirurgicales.

Etudes et formation

Plusieurs parcours sont possibles : Le métier est accessible à partir d’un CAP orthoprothésiste, qui mène à des postes d’ouvrier en atelier de fabrication d’orthèses. Pour accéder à des responsabilités d’encadrement au sein de l’atelier, un DT de technicien prothésiste-orthésiste est requis. Après un Bac technique ou scientifique (S, STI, ST2S), le BTS prothésiste-orthésiste ouvre à des postes plus complets et autonomes : examen du patient, conception et fabrication des orthèses, pose et ajustage sur le patient. A niveau Bac +2 également, le certificat de technicien supérieur orthopédiste-orthésiste, accessible avec un Bac général, ou un diplôme de prothésiste-orthésiste, est spécifiquement adapté à la fonction, et se prépare en 1 an. Il permet d’obtenir un numéro Adeli, sésame pour exercer en France.

Evolutions possibles

Avec l’expérience, l’Orthopédiste-Orthésiste peut monter en compétences et responsabilités au sein d’un atelier, ou encore se mettre à son compte, ou gérer son propre magasin.

Principaux employeurs

L’Orthopédiste-Orthésiste peut être salarié d’une structure médicale (hôpital, clinique, centre de rééducation), d’un laboratoire ou atelier de fabrication, d’un magasin de matériel médical ou pharmacie, ou exercer en libéral au sein d’un cabinet.

Le 16/12/2015

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour L’Orthopédiste-Orthésiste
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour L’Orthopédiste-Orthésiste
Voir toutes les offres de formation