Interprète

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Un Interprète est chargé de traduire oralement un énoncé d'une langue à une autre. Umberto Ecco a saisi l'essence de ce métier, qui est de « dire presque la même chose ». Le cœur du métier d'interprète est en effet de restituer, dans une autre langue, les paroles qui émanent d'une personne. Il doit faire cela sans en trahir le sens premier, mais sans avoir recours au mot à mot, et en conservant la justesse du ton et des nuances. En ce sens, le travail de l'interprète est plus synthétique que celui d'un traducteur, et plus performatif. L'Interprète peut travailler de deux façons consécutives, lorsqu'il écoute, prend des notes puis traduit, ou en simultanée, parlant avec seulement quelques secondes de décalage avec l'orateur.

Synonymes

Traducteur interprète, interprète de liaison, interprète de conférence, guide-interprète, interprète d'affaires.

Salaire

L'Interprète touche en moyenne 32600 euros par an en France, en salaire brut.

Les plus

  • Il y a une grande variété au sein de ce métier, dont la pratique est très peu monotone.
  • La mobilité en France et à l'internationale est aussi un de ses atouts.
  • Globalement, il s'agit d'un métier porteur, dont les compétences sont très convoitées par les grandes entreprises et organismes publics, parapublics.

Les moins

  • Le premier obstacle réside dans la haute sélectivité des études. Les différents masters opèrent en effet un tri à leur entrée et les places sont parfois peu nombreuses.
  • L'insertion professionnelle peut s'avérer difficile, car de l'expérience est toujours exigée.

Qualités nécessaires

Maîtrise parfaite de la langue maternelle et d'au moins deux langues étrangères. Spécialisation dans un domaine précis, capacité de renouvellement et d'évolution constante (termes nouveaux, évolution culturelle, politique et économique, avancées technologiques). Facilité et vivacité d'expression, de communication et grande rigueur linguistique. Concentration dans des situations de stress et d'urgence.

Etudes et formation

Formation à dominante littéraire, parcours au sein d'une faculté de lettres (Lettres Etrangères Appliquées ,Langues et Civilisations Etrangères) ou d'un institut privé (ISTRI à Lyon, ETI en Suisse). Diplômes d'interprétariat à partir de Bac +4 et jusqu'au Doctorat, en passant par les très nombreux Master pro (Master Interprétation de Conférence à l'ESIT de la Sorbonne, Master professionnel Langages, cultures et sociétés mention langues et interculturalité spécialité traduction professionnelle et interprétation de conférence à Strasbourg, Master Métiers de la traduction et de la communication multilingue, à Rennes). Une carrière dans la langue des signes est aussi envisageable, avec une certaine demande en interprétariat (master pro interprétation en langue des signes française à l'ESIT, master pro interprétariat en langue des signes à Rouen).

Evolutions possibles

Secteur de la traduction écrite (édition, web...). Chef de projet dans une agence de traduction. Terminologue.

Principaux employeurs

Fonction publique internationale (Union Européenne, Cour Européenne des Droits de l'Homme, ONU, OTAN, ONG). Firmes internationales, compagnies d'assurance, laboratoires pharmaceutiques. Assermenté auprès des tribunaux.

Le 19/04/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Interprète
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Interprète
Voir toutes les offres de formation