Hydrobiologiste

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    40 à 50k€
fiche metier Hydrobiologiste : Salaire, études, poste, travail Hydrobiologiste

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Fiche métier Hydrobiologiste

Retrouvez sur la fiche métier hydrobiologiste toutes les informations utiles sur ce travail : Salaire, études, formation, rôle, description du poste hydrobiologiste, les qualités et compétences requises pour travailler en tant que hydrobiologiste. Le métier hydrobiologiste fait parti du domaine ingénierie.

Le métier d’hydrobiologiste a rapport au milieu aquatique. L’hydrobiologiste intervient lors de la contamination d’un fleuve ou d’une rivière en effectuant des prélèvements qu’il étudie en laboratoire. Le but de l’étude de ces prélèvements est d’élucider la source du problème afin de préconiser des solutions.

Synonymes

Quels sont les autres noms du poste hydrobiologiste ?

On peut également désigner l’hydrobiologiste par plusieurs autres appellations. De façon générale, un hydrobiologiste est aussi appelé un ingénieur en hydrobiologie. On peut aussi l’appeler écologiste marine ou encore le médecin des milieux aquatiques.

Salaire Hydrobiologiste

Quel salaire et combien gagne un hydrobiologiste ?

En France, un ingénieur hydrobiologiste gagne en moyenne 47 200 euros bruts par an.

Travail Hydrobiologiste

Pourquoi et comment travailler en tant que hydrobiologiste ?

Les plus

  • Le secteur favorise un recrutement et des débouchés plus ou moins modérés ou stables
  • L’hydrobiologiste a la possibilité de travailler aussi bien dans la nature que dans un laboratoire

Les moins

  • Le métier d’hydrobiologiste demande une forte implication sur le terrain
  • L’hydrobiologiste contrairement à ce qu’on peut penser travaille d’habitude seul
  • Les opportunités d’emploi sont limitées dans la fonction publique
  • Les conditions de travail du métier ne sont pas toujours aisées. L’hydrobiologiste se trouve pour la plupart du temps exposé au froid, à l’humidité, au mauvais temps, etc.

Qualités et compétences nécessaires

Quelles sont les qualités et compétences nécessaires pour être embauché en tant que hydrobiologiste ?

Un hydrobiologiste doit pouvoir travailler de façon indépendante et bien organisée dans le cadre de la réalisation de sa mission. Il doit par ailleurs avoir une bonne aptitude à travailler en équipe. L’hydrobiologiste est souvent amené à collaborer avec les collectivités territoriales. Pour cela, ce dernier doit disposer de la capacité à diffuser des données techniques lorsqu’il expose le résultat de ses études. Il doit aussi être un bon relationnel et pouvoir se montrer assez convainquant quant aux dispositions qu’il leurs soumet dans le but d’améliorer la qualité des eaux. Enfin, l’hydrobiologiste doit faire preuve d’une grande mobilité autant pour aller effectuer des prélèvements que pour rencontrer des élus locaux.

Etudes et formation

Quelle formation et comment devenir hydrobiologiste ?

Plusieurs branches peuvent finalement aboutir à une formation spécialisée pour le métier d’hydrobiologiste. Le plus souvent, un BAC S, STI2D, ou encore un BAC STL est conseillé aux candidats. Ensuite, un diplôme d’ingénieur en biologie est plus prisé mais un master professionnel (BAC +5) en biologie ou en sciences de l’environnement convient le mieux. Le choix d’une spécialité est d’autant plus avantageux. Il est également possible de devenir hydrobiologiste en passant des concours pour ceux qui souhaitent entrer dans la fonction publique territoriale. Les diplômes préparant le mieux le candidat à ce concours de catégorie A sont le master en sciences des environnements continentaux et côtiers et le master en biologie des organismes et des populations.

Evolutions possibles

Où aller après une carrière de hydrobiologiste ? Que faire après hydrobiologiste ?

Les hydrobiologistes sont très peu convoités dans la fonction publique. Les agences de l’eau et les bureaux d’étude par contre les recrutent généralement en qualité de technicien. Le technicien en hydrobiologie peut devenir un ingénieur après des années d’expérience.

Principaux employeurs

Quelles sont les entreprises qui recrutent des Hydrobiologiste ?

Il s’agit des organismes de recherche (INRA, CRNS…), des établissements publics (Conseil supérieur de la pêche, CEMAGREF…), des entreprises (EDF…), des associations (Fédération de pêche…).

Le 07/02/2017

Fiches métiers proches Hydrobiologiste