Frigoriste

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Cet expert des installations frigorifiques n’a pas froid aux yeux ! Chambres froides, systèmes de climatisation, camions réfrigérés... son domaine d’intervention est vaste, et ses compétences, de plus en plus recherchées.

Salaire

Le Frigoriste touche en moyenne 31 100 € euros par an en France, en salaire brut.

Les plus

  • Un métier avec de forts débouchés, le secteur recrute ! Le secteur du froid est actuellement l’un des plus dynamiques et porteurs d’emploi, en raison de la mise en application des nouvelles normes environnementales et d’économie d’énergie.
  • Des possibilités de carrières variées, les domaines d’interventions et les chantiers étant très diversifiés : pas de monotonie possible !

Les moins

  • Le Frigoriste est souvent amené à travailler en période estivale, où se situe souvent son pic d’activité.
  • Dans une petite structure ou à son propre compte, il ne faut pas compter ses heures !

Qualités nécessaires

Il faut savoir s’adapter à la multiplicité des clients et de leurs besoins techniques spécifiques. En intervention, il faut savoir agir vite, et dans l’urgence parfois lorsque la situation le réclame (canicule, denrées périssables...). Une grande autonomie est donc nécessaire, il faut savoir prendre les bonnes décisions, et planifier ses interventions en fonction de leur niveau d’importance. Cela implique également un excellent relationnel afin d’appréhender les clients et leurs inquiétudes et exigences éventuelles. Il est nécessaire d’être ouvert aux innovations et de se former aux nouvelles technologies régulièrement au cours de sa carrière, les normes dans le domaine étant amenées à évoluer au fil des années.

Etudes et formation

Le métier couvre tous les niveaux d’études. Pour des postes de maintenance, le CAP froid et climatisation ou BEP techniques du froid et du conditionnement de l’air constituent le minimum requis. Le Bac Pro (technicien en installation de systèmes énergétiques et climatiques ou technicien de maintenance de systèmes énergétiques et climatiques) est particulièrement apprécié des recruteurs. En poursuite d’études, le BTS fluides, énergies, environnements permet d’approfondir ses compétences, et peut mener à des fonctions en bureau d’études. Il peut être complété par une License Professionnelle en génie climatique. Pour des postes d’ingénieur, un Master Pro ou un diplôme d’ingénieur sont requis.

Evolutions possibles

Les perspectives de mutation de carrière sont assez riches. Son expérience peut le mener à des postes d’encadrement, et s’il a la fibre commerciale, à des fonctions de technico-commercial. Un technicien peut évoluer vers des missions d’ingénieur d’études, ou monter sa propre affaire. Il peut également se spécialiser dans le conseil ou expertise en énergie.

Principaux employeurs

Le Frigoriste travaille le plus souvent pour le compte d’entreprises de BTP ou spécialisées en installations climatiques.

Le 16/12/2015

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Frigoriste
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Frigoriste
Voir toutes les offres de formation