Editeur

  • Niveau d'étude
    Bac +3/4
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    > 60k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Chargé d’accompagner les auteurs, de la rédaction de leur manuscrit à son impression, jusqu’à sa distribution, l’éditeur est l’acteur central et quasi incontournable du monde du livre. Dans une petite structure, il porte les différentes casquettes : relations avec les auteurs, gestion des contrats d’édition, correction des manuscrits, mise en page, relation avec les partenaires professionnels (libraires, presse, imprimeries…), promotion de l’ouvrage… Dans les grandes structures, il peut déléguer ses missions à une équipe qu’il dirige (secrétaire, attaché de presse, correcteur…). Responsable éditorial ou de collection, supporté par un comité de lecture, il peut définir lui-même la politique éditoriale de la structure. Outre la qualité des ouvrages, il veille également à leur rentabilité commerciale. Une œuvre ne peut exister que si elle est lue par d’autres ! L’éditeur peut exercer au sein de maisons d’édition généralistes ou spécialisées (bande dessinée, littérature, sciences, manuels scolaires…), mais également dans des agences de presse, de communication, administration… toutes les structures amenées à éditer des supports de communication. Loin de l’image que l’on peut se faire du métier, il est d’ailleurs important de souligner que le quotidien de la majorité des éditeurs est plutôt d’accompagner la sortie de manuels pédagogiques (scolaires, vulgarisation scientifique, manuels techniques…) que d’œuvres littéraires de fiction.

Salaire

Les Directeurs de journaux, administrateurs de presse, directeurs d'éditions (littéraire, musicale, audiovisuelle et multimédia), dont peut faire partie l'éditeur, touchent en moyenne plus de 5 000 euros bruts par mois.

Les plus

  • Un métier intellectuellement stimulant, et riche de rencontres enrichissantes.

Les moins

  • Il faut une foi inébranlable en sa vocation pour franchir toutes les étapes et faire sa place : contrats et salaires précaires, secteur difficile d’accès…

Qualités nécessaires

  • Excellente culture générale et littéraire, curiosité et ouverture sur les tendances et l’actualité sont primordiaux pour parvenir à cerner les attentes des lecteurs. De l’éditeur dépend le succès, ou l’échec d’un titre, avec les conséquences financières qui en découlent… il est nécessaire d’avoir « du nez » pour faire la différence !
  • Des qualités de gestionnaire, alliées à un bon relationnel, sont nécessaires afin de pouvoir soutenir le suivi de plusieurs ouvrages et auteurs simultanés, et de parvenir à coordonner tous les interlocuteurs qui entourent l’édition d’un livre (imprimeur, graphiste, correcteur, commerciaux, libraires…)… tout cela en respectant un timing et un budget précis.
  • Une parfaite connaissance du secteur éditorial et de l’imprimerie est incontournable.

Etudes et formation

Une formation spécialisée est de plus en plus réclamée par les professionnels de l’édition. Un Bac +2 minimum est requis. Le DUT information communication option métiers du livre et du patrimoine ou BTS édition par exemple, sont une introduction au secteur. Mais il est préférable pour occuper à terme des postes de responsable éditorial de pousser vers une Licence Pro puis un Master dans le domaine de l’édition. La majorité des ouvrages édités étant scientifiques ou techniques, les candidats de formation scientifique sont de plus recherchés, ainsi que les profils commerciaux, car le secteur est de plus en plus concurrentiel et réclame des compétences en force de vente et marketing.Les perspectives d’emploi sont essentiellement concentrées sur la région parisienne, et sont assez réduites, le métier attirant beaucoup de candidats, pour peu d’élus, même si le secteur de l’édition est assez foisonnant ces dernières années. Si les perspectives de carrière dans l’édition littéraire sont plutôt réduites, elles sont plus nombreuses dans l’édition scientifique ou technique, qui constitue l’essentiel de la production éditoriale.

Evolutions possibles

Beaucoup d’éditeurs font leur entrée dans le milieu comme stagiaires assistants d’édition. Le plus dur étant de franchir la porte d’entrée, afin de s’installer dans la maison d’édition. Ensuite, il faut souvent cumuler plusieurs emplois précaires, car le métier s’apprend sur le terrain, et c’est par votre expérience que vous ferez votre place, pour devenir peut-être un jour responsable éditorial, et pourquoi pas, créer votre propre maison d’édition. Certains éditeurs travaillent en home office en tant que Packagers, c’est-à-dire qu’ils sont sous-traitants d’une maison d’édition.

Le 19/01/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Editeur
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Editeur
Voir toutes les offres de formation