Directeur fiscal

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    N.C

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Chaque entreprise a l’obligation de se soumettre à la législation fiscale en vigueur. Pour cette raison le directeur fiscal trouve sa place au sein de toutes sociétés. La fiscalité française évolue sans cesse, les conseils d’un fiscaliste sont de plus en plus indispensables. Le directeur fiscal a pour mission de conseiller l’entreprise lors de décisions ou de projets importants notamment lors d’une restructuration, d’un investissement, d’une implantation à l’étranger ou d'une fusion. Il saura aussi recommander à la direction de l’entreprise les meilleures options offertes par le régime fiscal. Son objectif étant de faire payer le minimum d’impôt à l’entreprise tout en respectant la législation en vigueur afin d’éviter un redressement fiscal à la société qui l’emploie. En cas de contrôle fiscal, le directeur fiscal doit pouvoir justifier des choix fiscaux qu’il a conseillés à l’entreprise. Il a le devoir de défendre les intérêts de la société dont il a la charge. Le directeur fiscal doit sans cesse mettre à jour ses connaissances par un suivi drastique de l‘actualité fiscale à travers les nombreuses documentations qui sortent régulièrement.

Synonymes

La profession de directeur fiscal peut aussi prendre le nom de fiscaliste.

Les plus

  • Nombreuses offres d’emploi
  • Secteurs d'entreprises variés
  • Salaire motivant
  • Nombreux contacts
  • Stimulant intellectuellement

Les moins

  • Actualiser sans cesse ses connaissances la fiscalité évoluant rapidement

Qualités nécessaires

Le directeur fiscal doit être doté de connaissances solides en fiscalité, finance et comptabilité. Il doit aimer manier les chiffres et être curieux de façon à ne pas hésiter à vérifier et à rechercher les informations nécessaires pour le bienfait de l’entreprise. Le directeur fiscal est en lien avec de nombreuses personnes : responsables de l’entreprise, d’autres fiscalistes en France et à l’étranger et éventuellement en cas de contrôle fiscal il reçoit les responsables de l’administration. A ce titre il doit faire preuve d’aisance orale et écrite, d’une grande objectivité et diplomatie. Il doit disposer d’une grande rigueur de synthèse et d’analyse.

Etudes et formation

Après un bac STMG, S ou ES la formation d’un directeur fiscal est de 5 années. Ces 5 années lui permettent d’obtenir un diplôme délivré par une école de commerce avec une spécialisation en droit fiscal. Plusieurs masters permettent d'obtenir la qualification de directeur fiscal : master pro ingénierie juridique et financière, master en droit fiscal ou encore master en droit des affaires et fiscalité.

Evolutions possibles

Le directeur fiscal a la possibilité d’évoluer en interne dans l’entreprise qui l’emploie vers des responsabilités de management lorsque la société a différentes zones géographiques. Il peut aussi évoluer à l’intérieur de l’entreprise vers d’autres fonctions que la fiscalité notamment en qualité de directeur juridique, financier... Le directeur fiscal a la possibilité de quitter l’entreprise qui l’emploie pour atteindre une entreprise plus importante.

Principaux employeurs

Les grands groupes commerciaux et industriels font appel à un directeur fiscal.

Le 17/11/2015

Métiers proches

 

Offres de formation
pour : Directeur fiscal

Les offres d'emplois pour Directeur fiscal
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Directeur fiscal
Voir toutes les offres de formation