Développeur web

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    40 à 50k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Il travaille au sein d'une agence de communication, en freelance, en SSII ou directement en entreprise. Son but est de développer des interfaces web adaptées pour son client. Il peut s'agir de sites Intranet, Internet, d'applications web ou d'outils en ligne. Il répond à un cahier des charges élaboré par un chef de projet, quelle que soit sa structure. Il contribue également à sa rédaction, en conseillant sur les aspects techniques que ne maîtrise pas forcément le chef de projet. Une partie des développeurs web sont des développeurs informatiques qui se sont redirigés vers le web, avec l'émergence d'Internet. La culture informatique et web est importante pour la profession, et permet de mieux appréhender l'évolution des nouvelles technologies. Les missions du développeur web sont multiples. Voici les principales :

  • Analyse des besoins :il est d’abord nécessaire d’analyser les besoins réels pour le projet ainsi que les solutions techniques adaptées. Cette mission se conclut par la rédaction d’un cahier des charges.
  • Conception du site :dans cette phase, le site est conçu en amont en respectant le cahier des charges. Son architecture (visuelle, technique) est définie ainsi que sa base de données.
  • Développement : on entre ici dans la phase de développement pur qui consiste à rédiger les lignes de code des différentes parties du site. Cette phase d’essai-erreur peut permettre d’effectuer des changements dans les objectifs établis, selon les problèmes rencontrés.
  • Test & mise en production : le site est testé aussi bien dans son fonctionnement technique que dans sa cohérence visuelle. Les éventuelles erreurs sont corrigées en collaboration avec les webdesigners et autres développeurs avant une mise en production qui précédera le lancement final du site.
  • Support technique : une fois le site en ligne, il faudra assurer un support en cas de dysfonctionnement ou encore pour effectuer des mises à jour
  • Veille : l’activité de veille est constante pour un développeur. Il doit à la fois être au courant des évolutions des outils et technologies existants (langages, frameworks, etc.) mais aussi des nouveautés en termes de tendances et de bonnes pratiques.
Et concrètement ? Des professionnels en poste témoignent : quelles sont vos missions ? Tony Archambeau :« Les deux missions principales d'un développeur consistent à développer des fonctionnalités sur un site ou une application et à résoudre les bugs. Au quotidien, cela se reflète principalement par la rédaction de code (activité principale), de la recherche sur une documentation ou un moteur de recherche, de la rédaction de documentation technique, des phases de tests. » Xavier Valet: « Au sein de RegionsJob, mes missions sont diverses et variées. Je participe aux diverses réflexions techniques ainsi qu’au développement de nos applications et sites. J’effectue aussi des opérations de maintenance ainsi que le support technique auprès de nos clients et collaborateurs. Enfin, mon métier est fortement axé sur la veille, essentielle pour améliorer encore et encore nos pratiques ». Romain Pouclet :« J'ai globalement deux types de mission : l'estimation et le développement. La journée se découpe donc en différentes phases de ces deux tâches. Je discute également beaucoup avec mes collègues sur les méthodes mises en place pour industrialiser le développement de nos applications. L'idée est de garantir aux clients une efficacité maximum et une qualité optimale en optimisant l'exécution des tâches redondantes. »

Salaire

Le Développeur web touche en moyenne 47 900 euros par an en France, en salaire brut.

Qualités nécessaires

Le développeur web est amené à maîtriser de multiples outils et technologies au sein de projets parfois très différents. Que ce soit en équipe ou en freelance, le développement web nécessite des compétences diverses.

  • Le développeur web doit être très rigoureux
  • Il se doit d'être autonome
  • Une solide culture web et des tendances internet
  • Il doit connaître et maîtriser les principaux langages de développement web
  • Être polyvalent
  • Avoir une grande capacité d’écoute
  • Avoir un bon relationnel
  • Il sait s’adapter rapidement aux évolutions de son environnement
  • Il doit être réactif
Selon les développeurs, quelles sont les qualités nécessaires pour exercer le métier ? Tony Archambeau :« Grande capacité d'adaptation. Les technologies évoluent vite il faut être prêt à apprendre et découvrir de nouvelles choses régulièrement. Etre rigoureux et méthodiques. S'il peut y avoir un bug à un endroit, alors il y en aura un. Le développeur doit penser à tous les cas possibles, même les plus tordus, qui peuvent engendrer un bug. » Erwann Mest :« Il faut avant tout être autonome et se tenir au courant des nouvelles technologies en termes de développement, cette veille régulière est indispensable. Être rigoureux et à l’écoute de tout le monde, même des personnes non techniques, est nécessaire. Enfin, être passionné est un puissant moteur. » Romain Pouclet :« Rester ouvert d'esprit, savoir travailler en équipe et supporter la critique, ce qui n'est pas forcément facile lors des revues de code, par exemple. »

Etudes et formation

D'une manière générale, un niveau bac +2 est indispensable (BTS ou DUT informatique). Le mieux est de continuer ensuite vers un Master 2 en Informatique, ou entrer dans une école spécialisée en informatique comme Epitech, Supinfo ou l'ENSIMAG. A noter que certaines petites structures (agences de communication, agences web, TPE) cherchent des profils moins qualifiés, car elles ont peu de moyens. Elles souhaitent ainsi trouver des personnes à la fois pas forcément surdiplômées mais compétentes, souvent autodidactes. Si la formation initiale reste importante pour comprendre la structure des langages informatiques notamment, le développeur web doit réaliser une veille constante pour rester à la page. Les professionnels du secteur témoignent : Erwann Mest :« J’ai fait un IUT Informatique. (bac+2) » Xavier Valet :« Je suis entré à Regionsjob il y a maintenant 12 ans. J’ai effectué un contrat de qualification (webmaster) de 1 an et demi à RegionsJob qui m’a définitivement embauché à la fin de celui-ci. Pendant ces 12 années, j’ai effectué 2 formations SQL serveur. » Tony Archambeau :« Un Master "website design & development" dans une université du Royaume-Uni. »Romain Pouclet :« J'ai commencé par un DUT SRC à Laval où j'ai rapidement évolué dans un contexte professionnel avec un mois de stage dans une société de développement et d'édition de sites web. Par la suite, j'ai signé pour une formation d'un an en comprenant que je n'étais pas vraiment motivé pour des études longues. La licence professionnelle développement informatique et multimédia à l'école des Gobelins d'Annecy me permettait de pouvoir entrer rapidement sur le marché du travail. J'ai également pu suivre cette formation en alternance, à raison de 3 jours par semaine dans une agence de communication et développement web. »

Le 16/12/2015

Métiers proches

 

Offres d'emploi
pour : Développeur web

Offres de formation
pour : Développeur web

Les offres d'emplois pour Développeur web
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Développeur web
Voir toutes les offres de formation