Conseiller mutualiste

  • Niveau d'étude
    Bac +2
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    30 à 40k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Le conseiller mutualiste propose les meilleurs produits à sa clientèle dans les domaines qui demandent une protection. Complémentaire santé, épargne, retraite et prévoyance n’ont pas de secrets pour lui et il est en mesure de proposer des solutions compétitives qui résultent de sa prospection. Evaluant les besoins en fonction du profil de ses clients, il met en place des formules personnalisées pour pouvoir tirer parti des produits souscrits. Pour chacun des produits dont le nouveau client est bénéficiaire, le montant des cotisations ainsi que l’ensemble des garanties offertes sont précisés. Le suivi de chaque dossier fait partie du rôle du conseiller mutualiste qui aura la tâche de veiller à ce que tous les besoins soient pris en charge mais aussi que les contrats évoluent en fonction des changements dans la vie personnelle ou l’arrivée de nouveaux produits plus performants. Il intervient aussi bien auprès des entreprises que des particuliers.

Synonymes

Le conseiller mutualiste est également connu sous les appellations de conseiller clientèle en assurances, chargé de clientèle en assurances ou encore conseiller commercial en assurances.

Salaire

Le salaire moyen d'un conseiller mutualiste est de 64 000 euros selon l'INSEE.

Les plus

  • Le contact humain avec la clientèle.
  • Diversité des situations en fonction des besoins.
  • Apprentissage constant des nouvelles solutions.

Les moins

  • Important travail de prospection avec des déplacements à prévoir.
  • Objectifs annuels à atteindre.

Qualités nécessaires

Pour réussir dans la profession de conseiller mutualiste, il est indispensable d’avoir un très bon sens commercial. Il faudra en effet trouver les arguments pour convaincre la clientèle que le produit proposé est indispensable pour sa protection. Le sens du contact est un atout important car une aisance relationnelle sera très appréciée. La proximité qui peut s’établir avec la clientèle est un plus car elle permet de fidéliser son portefeuille. Le conseiller mutualiste doit également être à l’aise avec les calculs pour réaliser ses statistiques et ses rapports d’activité. Cette qualité permet aussi de pouvoir rapidement connaître le montant d’une cotisation en fonction de chaque client.

Etudes et formation

Pour pouvoir exercer cette profession, un diplôme de niveau bac +2 dans le domaine des assurances. Les BTS, DUT ou DEUST dans le domaine sont des moyens efficaces de parvenir à développer toutes les compétences requises. Le BTS management des unités commerciales ou BTS négociation et relation client sont de bonnes options. Il existe également un certificat de qualification professionnel pour devenir conseiller mutualiste.

Evolutions possibles

Le conseiller mutualiste peut se spécialiser dans un seul domaine, comme la santé et la prévoyance et être chargé de recevoir les clients exigeants ou aux situations atypiques afin de leur proposer des solutions sur mesure.

Principaux employeurs

Les employeurs à la recherche de ce type de spécialiste sont les différentes mutuelles et compagnies d’assurances.

Le 21/01/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Conseiller mutualiste
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Conseiller mutualiste
Voir toutes les offres de formation