Chef de service hospitalier

  • Niveau d'étude
    Bac >+5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    > 60k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Le métier de chef de service hospitalier induit la responsabilité de l'ensemble de l'organisation d'un service au sein d'un hôpital. Concrètement, le chef de service hospitalier doit visiter quotidiennement les patients en compagnie des autres médecins de l'hôpital mais aussi des internes ainsi que du personnel responsable des soins. Le chef de service hospitalier est aussi responsable des soins prodigués aux patients de son service ; soins qu'il supervise par ailleurs. De même, il doit aussi décider des transferts des patients au sein des services en fonction de leur état de santé et autorise s'il le juge possible ou nécessaire la sortie des patients ou bien leur orientation vers un centre de rééducation ou de convalescence. Les opérations de type chirurgicales sont aussi régies par le chef de service hospitalier qui peut aussi être amené à les pratiquer lui-même. Le chef de service hospitalier a également pour mission les consultations des patients à l'hôpital mais aussi dans les maisons de retraite par exemple. Il doit aussi jouer un rôle d'accompagnateur et d'informateur auprès des familles et des patients lors de situations d'urgence. Les astreintes et les gardes seront aussi assurées par le chef de service hospitalier. De manière plus générale, certaines fonctions sont bien spécifiques au chef de service hospitalier telles que l'élaboration de nouveaux protocoles médicaux, la mise en œuvre de réunions visant à analyser certains cas délicats, superviser les soins dans le temps : congés, tableau de service, etc.

Synonymes

Le métier de chef de service hospitalier est aussi intitulé « médecin directeur » ou encore « directeur/chef de pôle(hospitalier) ».

Salaire

Pour un chef de service hospitalier employé en tant que cadre confirmé, la rémunération s'élève de 60 à 120 KEuros. Ce salaire est par ailleurs variable en fonction de la taille de l'établissement, de sa nature ainsi que du type de service dans lequel exerce le salarié mais aussi de son implication éventuelle dans d'autres travaux d'enseignement et de recherche par exemple.

Les plus

  • La profession de chef de service hospitalier présente certains avantages tels qu'un emploi stable et bien rémunéré où les compétences sont mises en valeur quotidiennement de manière pertinente.

Les moins

  • Néanmoins, cette profession demande aussi en contrepartie, un grand sens de l'abnégation notamment en raison des horaires de travail parfois contraignants (gardes, astreintes, …).

Qualités nécessaires

Le métier de chef de service hospitalier requiert une certaine capacité à manager une équipe en mettant en valeur ses qualités relationnelles de manière à optimiser la communication qui est indispensable avec les différentes équipes médicales. La disponibilité ainsi que le sens de l'écoute sont également des qualités très utiles pour accompagner et informer les familles des patients de manière adéquate tout en apportant un soutien psychologique. La pédagogie est aussi un atout indispensable au chef de service hospitalier qui devra enseigner sa profession aux jeunes étudiants en médecine, internes ou encore personnel administratif.

Etudes et formation

Seules les personnes ayant achevé leur troisième cycle d'étude de médecine et avoir obtenu le diplôme d'études spécialisées (DES) peuvent prétendre au poste de chef de service hospitalier. De même, une expérience professionnelle en qualité de médecin hospitalier pendant une durée minimale de dix ans est par ailleurs exigée. Les nominations sont ensuite déterminées en fonction de la réussite aux concours spécifiques. En ce qui concerne les hôpitaux privés, un jury médical travaille en partenariat avec les instances chargés de décider des nominations en leur transmettant un classement des candidats.

Evolutions possibles

Le poste de chef de service n'offre que peu de perspectives d'évolutions de carrière. En effet, la mobilité professionnelle est réduite et l'évolution possible ce de poste sera par exemple de devenir chef de service au sein d'un autre hôpital.

Le 07/09/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Chef de service hospitalier
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Chef de service hospitalier
Voir toutes les offres de formation