Carreleur mosaïste

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    20 à 30k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Intervenant à la suite du gros œuvre, le carreleur apporte la touche finale aux sols et aux murs d’une pièce, en y appliquant des revêtements (carrelage, mosaïques, marbres...). Son travail, très minutieux, se déroule en plusieurs étapes. Tout d’abord, il effectue un relevé de la surface à travailler (imperfections, agencement). Puis, il réalise une chape de ciment afin d’aplanir le relief du support, avant de dessiner un schéma des carreaux ou des dalles à appliquer. Enfin, commence l’étape de la coupe et de la pose des carreaux, fixés par des colles spéciales. En guise de finition, il réalise les joints en appliquant du ciment avec une spatule.Le tout doit être parfaitement aligné et d’une finition irréprochable ! Certains matériaux travaillés peuvent être fragiles (porcelaine, faïence) ou massifs, il faut s’armer de patience et s’adapter à leurs spécificités ! Le carreleur intervient généralement en intérieur, dans les salles de bains et cuisines, mais peut-être sollicité en extérieur pour la réalisation de terrasses ou de piscines. Solitaire dans son travail, il doit cependant coordonner son activité avec celle des autres artisans du chantier pour un résultat final homogène.De par le côté esthétique de son travail, le carreleur peut être amené à conseiller le client sur les matériaux ou les couleurs à utiliser pour harmoniser son intérieur. Employé au sein d’entreprises de construction artisanales pour des chantiers chez des particuliers, ou de grandes entreprises du BTP pour des chantiers plus importants (immeubles, lieux publics...), il peut également être indépendant à la tête de sa propre affaire. A noter, dans certaines régions, les piscinistes sont susceptibles de faire appel à ce profil.

Salaire

Le revenu d’un carreleurs'élève à 27 000 Euros brut annuel, en France.

Les plus

  • Un métier fort en débouchés professionnels : Cet artisan a peu de chance de connaître le chômage... Son profil est très demandé, aussi bien par les entreprises du bâtiment, que de décoration intérieure, et tend à se féminiser. C’est le moment de se lancer !
  • Un métier aux multiples facettes et très diversifié

Les moins

  • Conditions de travail parfois difficiles : position inconfortable, exposition à des produits et poussières...

Qualités nécessaires

Créativité et sens esthétique sont les principales qualités de cet artisan. Son travail se rapproche parfois de celui d’un décorateur. Il faut savoir marier les couleurs, les motifs et les matériaux avec goût.C’est également un ouvrier qualifié, qui doit posséder une connaissance complète des matériaux ou outils très variés qu’il utilise. Il est amené à manipuler aussi bien de la porcelaine, que de la faïence ou encore de la céramique, autant de matériaux aux propriétés et aux contraintes d’application différentes. Précision et perfectionnisme sont ses crédos : son travail doit être irréprochable, le moindre décalage ou raccord disgracieux pouvant ruiner l’harmonie de la pièce, et la bonne humeur du client !Bien qu’il travaille souvent seul, il est régulièrement en contact avec son client, et doit être capable de le conseiller dans le choix des produits ou de la décoration de sa pièce, en cernant bien ses goûts et ses attentes. Il est au fait des tendances et des normes en vigueur, notamment dans le domaine des éco-matériaux.Il est donc à la fois artisan, artiste et conseiller commercial. Outre ses qualités relationnelles, il doit physiquement pouvoir supporter de travailler dans des positions souvent inconfortables (à genoux, accroupi...) et exposé aux poussières et odeurs des produits qu’il applique.Le carreleur doit aimer le changement et les déplacements, car il est itinérant d’un chantier à l’autre, et doit chaque fois s’adapter à la demande de ses clients. L’adaptabilité n’est donc pas la moindre de ses qualités !

Etudes et formation

L’accès au métier peut se faire dès le CAP carreleur-mosaïste, mais si l’on souhaite élargir son panel de possibilités, et notamment faire de l’encadrement d’équipe, il est conseiller de poursuivre par un Bac Pro aménagement et finition du bâtiment ou par un BP carrelage-mosaïque en apprentissage. Des cursus plus orientés encadrement et gestion d’affaires existent à Bac+2, tels que le BTS aménagement finition.

Evolutions possibles

Les évolutions possibles sont variées : après quelques années d’expérience, le carreleur peut se mettre à son compte. Certains évoluent vers des postes à responsabilités (chef carreleur, décoration intérieure(réalisation de mosaïques ou de fresques). Pour ceux qui se sentent l’âme commerciale, il est également possible d’embrasser une carrière de technico-commercial dans le domaine.

Le 15/12/2015

Métiers proches

 

Offres de formation
pour : Carreleur mosaïste

CAP Carreleur - mosaiste

GMTI 94 - Batiment Industrie Paysage
VITRY SUR SEINE

CAP Carreleur mosaïste

GRETA de Grenoble
GRENOBLE
Les offres d'emplois pour Carreleur mosaïste
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Carreleur mosaïste
Voir toutes les offres de formation