Analyste KYC

  • Niveau d'étude
    Bac +5
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    > 60k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Le rôle de l’analyste KYC est de connaître parfaitement le client qui initialise une demande de crédit. Selon son analyse les demandes de prêts émanant des particuliers ou des collectivités seront adoptées ou refusées. Il a en charge l’examen de la demande et de la solvabilité des demandeurs mais aussi de la gestion des risques en fonction du profil de chacun. A partir de ses observations et de sa projection sur la durée du contrat demandé, il va donner une décision à partir d’arguments précis à destination du directeur financier qui aura la décision finale. Après avoir évalué les risques à long terme, il est en mesure d’anticiper les situations de non-paiement ou de les régler. Pour les personnes ou les entreprises qui ne sont plus en position d’honorer leurs mensualités, il met en place un plan d’apurement avec des échéances en fonction de la situation financière de l’emprunteur. Pour éviter d’en arriver à cette configuration, il va indiquer dès le départ à quels clients il conseille vivement de souscrire une assurance.

Synonymes

L’analyste KYC est aussi communément appelé analyste de crédits et de risques bancaires, analyste prêt bancaire, gestionnaire risques bancaires ou chargé d’études crédits bancaires.

Salaire

Les cadres des opérations bancaires, dont fait partie l'analyste KYC, ont un salaire annuel qui dépasse les 70 000 euros bruts en moyenne.

Les plus

  • Poste à responsabilités.
  • Diversité des dossiers intéressante.
  • Possibilités d’évolutions dans l’entreprise.

Les moins

  • Nécessite de connaître parfaitement les réglementations en vigueur.
  • Les demandes par téléphone ou internet sont plus difficiles à analyser immédiatement faute de justificatifs disponibles.

Qualités nécessaires

L’analyste KYC est conformiste et n’accepte un dossier que s’il rentre dans un cadre prédéfini. Doté d’un sens de l’analyse aigu, il peut en quelques minutes donner un avis en fonction d’arguments construits. Il est rigoureux car il doit vérifier que tous les documents nécessaires à son analyse sont présents et peut s’adapter facilement en fonction du type de crédit demandé et du profil de l’emprunteur. Très organisé, il est capable de donner un avis sur un grand nombre de dossiers en une journée.

Etudes et formation

Pour pouvoir exercer cette profession, il faut impérativement être titulaire d’un Master dans le domaine bancaire ou de la finance. Ce diplôme de niveau Bac +5 permet d’avoir les connaissances suffisantes pour pouvoir évaluer le dossier d’un emprunteur. Une formation continue est proposée par L’Institut National de Banque.

Evolutions possibles

En développant ses compétences, l’analyste KYC peut parvenir à un poste de management en exploitation bancaire ou devenir conseiller fiscal.

Principaux employeurs

L’analyste KYC exerce principalement dans les établissements bancaires et les organismes spécialisés dans les crédits de quelque sorte que ce soit. Selon les crédits octroyés par l’employeur, les critères de validation des dossiers de demandes sont différents.

Le 24/11/2015

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Analyste KYC
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Analyste KYC
Voir toutes les offres de formation