Agriculteur

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    20 à 30k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

Leader en Europe, l’agriculture hexagonale représente presque 20% de la production. Souvent cantonné à une image d’Epinal stéréotypée, le métier d’agriculteur a beaucoup changé au fil des décennies. Aujourd’hui, certes, il est celui qui cultive la terre (légumes, céréales, fruits…) ou élève des animaux (bovins, ovins, volailles…), mais sa fonction est bien plus polyvalente. Il effectue la maintenance des machines agricoles, et assure la gestion administrative logistique, commerciale et comptable de son exploitation. Propriétaires ou locataires des terres qu’ils exploitent, près de 2/3 des agriculteurs sont également des chefs d’entreprise, qui encadrent parfois des ouvriers agricoles… Les autres sont salariés d’autres exploitations. Contrairement aux clichés, c’est un métier qui a tendance à se féminiser de plus en plus, elles sont 20% aujourd’hui à avoir franchi le pas.

Salaire

Pour les salariés, il tourne autour de 1600 euros bruts en moyenne par mois. Pour les chefs d’exploitation, cela dépend de leur activité, les situations étant très variées, mais leur salaire moyen est évalué à 2200 euros bruts par mois.

Les plus

  • La possibilité d’être son propre patron.
  • S’adonner à un métier de passion, être agriculteur est avant tout une vocation.

Les moins

  • L’agriculteur est tributaire des aléas climatiques (sécheresse, inondation, gel…) et du rythme des saisons. Les revenus ne sont donc pas toujours fixes tout au long de l’année.
  • L’agriculture est un secteur qui recrute, en particulier le maraîchage, l’horticulture, la viticulture ou l’arboriculture. Mais il faut avoir conscience que dans le système économique actuel, les petites exploitations peuvent avoir des difficultés à s’aligner sur les prix des produits des grandes exploitations.
  • Il ne faut pas compter ses heures, surtout lorsque l’on est chef d’exploitation.

Qualités nécessaires

  • Il faut aimer la vie au grand air, avec ses avantages et ses inconvénients, sous la pluie comme au soleil, pas de répit !
  • Il faut être en mesure de s’adapter aux nouveaux modes de culture ou d’élevage afin de pérenniser son exploitation.
  • En tant que chef d’exploitation, il faut également être un gestionnaire hors pair, connaître la législation, la comptabilité, et savoir gérer du personnel…
  • Il faut s’engager pleinement, car c’est un métier à plein temps : le bétail et les cultures ont besoin d’attention, y compris les week-ends et jours fériés, et cela dès tôt le matin, jusqu’à tard le soir !

Etudes et formation

Même s’il reste possible d’accéder au métier par l’expérience, sans formation préalable, il est fortement conseillé de se former afin d’évoluer dans la profession. Le Cap BEP en production agricole est une première étape pour accéder à des postes d’ouvriers agricoles. Pour appréhender la fonction de plus en plus complexe de chef d’exploitation, un Bac Pro Conduite et Gestion de l’Exploitation Agricole, Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole -BPREA, ou un BTSA (brevet de technicien supérieur agricole) sont conseillés et même nécessaires afin d’être éligible aux financements de soutien de l’Etat aux exploitants débutants.

Evolutions possibles

Beaucoup d’agriculteurs débutent comme salariés d’exploitations, avant de reprendre leur propre affaire. L’investissement lors de l’installation est très élevé, mais des aides sont affectées par l’Etat pour donner un coup de pouce aux agriculteurs débutants souhaitant créer ou reprendre une exploitation. En complément de revenu, l’agriculteur installé peut diversifier son activité vers le tourisme rural : ferme auberge, visites pédagogiques… ou la vente directe au consommateur.

Le 18/12/2015

Métiers proches

 

Offres de formation
pour : Agriculteur

Les offres d'emplois pour Agriculteur
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Agriculteur
Voir toutes les offres de formation