Agenceur de cuisine

  • Niveau d'étude
    BEP / CAP
  • Compétences
    Top 5
  • Salaire moyen
    20 à 30k€

Niveau d'étude
Niveau d'étude
Bac +5
Répartition par niveau d'étude*

*Basée sur la déclaration des candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Salaire
Salaire moyen
35 000 €/an
Salaire souhaité par les candidats*

*Basée sur le salaire souhaité par les candidats qui occupent/recherchent ce poste dans la CVthèque Regionsjob

Compétences
Compétences
Top 5

Compétences présentes dans les CV*
*Compétences extraites automatiquement à partir des CV contenus dans la CVThèque Regionsjob
Voir + de stats

À la fois créateur et artisan, l’agenceur de cuisine assure l’aménagement d’une cuisine de A à Z. Chez son client, il dresse un état de lieux de ses attentes et de l’espace à agencer : prise de mesures, détection des contraintes, budget... Ensuite, il dessine les plans de la future cuisine avec un souci à la fois esthétique et fonctionnel. Il définit les matériaux à utiliser, les couleurs, la configuration générale... Une fois son projet soumis et approuvé par le client, commence l’étape concrète : le chantier. Dans le cas d’une cuisine sur mesure, il façonne en atelier les pièces, avant de les installer. S’il s’agit d’une cuisine préfabriquée, il travaille les pièces afin de les ajuster à l’espace à aménager. Il peut exercer comme salarié ou indépendant au sein d’entreprises artisanales, employeurs principaux de ce profil, ou en tant que sous-traitant pour le compte d’enseignes de distribution de cuisine.

Salaire

Pour un salarié, le revenu d'un débutant commence au SMIC. Il peut atteindre 2000 euros bruts mensuels pour un profil expérimenté avec encadrement d’équipe. Pour un artisan à son compte, la rémunération est variable en fonction de l’activité.

Les plus

  • Un métier qui bouge ! Pas de routine, chaque cuisine, chaque chantier, chaque client est différent. Le métier d'agenceur de cuisine est très complet et varié, associant création et travail concret et manuel.

Les moins

  • Les contraintes d’un travail en atelier ou sur chantier : outils coupants, environnement poussiéreux et bruyant, horaires parfois décalés.

Qualités nécessaires

La créativité reste l’une des qualités principales de l’agenceur : on attend de lui des compétences de décorateur. Il doit associer avec goûts les couleurs et les matériaux. Il est également au fait des tendances, afin de proposer une cuisine au top du design moderne ! Tout en respectant bien sûr les goûts de son client... Une prédisposition pour le dessin est un plus dans l’élaboration des plans et des esquisses de son projet.C’est également un technicien pointu, qui doit avoir des connaissances en matière de menuiserie, électricité ou encore plomberie, car une cuisine est avant tout fonctionnelle. Des qualités manuelles sont donc primordiales, aussi bien dans le façonnage des pièces, que pour la pose des éléments. Le client attend de vous un travail minutieux, propre, et irréprochable.L’agenceur doit également avoir un excellent sens relationnel, savoir être à l’écoute de son client, afin de satisfaire ses attentes spécifiques. Une cuisine est une pièce à vivre, inscrite dans la durée, il vous incombe de concrétiser ses rêves ! C’est à vous d’adapter la pièce à son mode de vie, et non le contraire ! Au-delà du client, il travaille au sein d’une équipe, aussi bien au sein de l’atelier, que sur le chantier. Parfois, il peut être amené à la manager, et doit donc bénéficier d’un certain charisme. La mobilité est une condition de l’exercice de ce métier. Il faut se déplacer continuellement chez le client, de chantier en chantier, alterner entre les études dans son bureau, le travail en atelier, et le terrain.

Etudes et formation

Concernant les postes de pose de cuisine, le CAP menuisier installateur ou menuisier fabricant de menuiserie, mobilier et agencement ou le BCP (Brevet de compagnon professionnel) menuisier agenceur sont une bonne base.Pour exercer le métier d’agenceur dans toute sa diversité, et pour gagner en responsabilité, un niveau bac est recommandé. En 3 ans après une classe de 3ème, ou en 2 ans après un CAP, plusieurs bacs professionnels orientés menuiserie ou agencement peuvent conduire à ces fonctions : technicien constructeur bois, technicien de fabrication bois et matériaux associés, agencement de l’espace architectural, technicien menuisier-agenceur...

Evolutions possibles

Avec l’expérience, l’agenceur est amené à se voir confier des projets à plus haute technicité. Il peut encadrer une équipe, ou monter sa propre affaire.

Le 27/01/2016

Métiers proches

 
Les offres d'emplois pour Agenceur de cuisine
Voir toutes les offres d'emploi
Les offres de formation pour Agenceur de cuisine
Voir toutes les offres de formation