Les horaires

Que risque-t-on si on prend trop de pauses au travail ?

Que risque-t-on si on prend trop de pauses au travail ?

Selon le Code du travail, chaque salarié a droit à 20 minutes de pause au bout de six heures de travail. Est-il pour autant permis de dépasser cette durée minimum ?

Une pause est un "arrêt de travail de courte durée sur le lieu de travail ou à proximité", selon un jugement rendu par la cour de Cassation le 12 octobre 2004. Encadrées par le Code du travail, les pauses sont obligatoires "dès que le temps de travail quotidien atteint six heures". Les salarié bénéficient alors "d'un temps de pause d'une durée minimale de 20 minutes" même si des "dispositions conventionnelles plus favorables peuvent fixer un temps de pause supérieur".

A minima donc, un salarié ne peut demander à interrompre son activité au bout de 5h30 d'activités consécutives, même si, selon les entreprises il est possible de prendre sa pause avant ou même après ses 6 heures de travail. Dans tous les cas, c'est à l'employeur de prouver qu'il s'est acquitté de son obligation d'accorder le temps de pause minimum aux salariés. Dans bien des cas, les salariés réalisent de fait leur pause de 20 minutes durant le repas de midi...

Quid des pauses cigarettes ?

Les pauses cigarettes ou café s'apparentent, elles, à une tolérance de l'employeur. Il peut donc tout simplement les interdire ou plutôt imposer que le salarié fume sa cigarette durant les 20 minutes de pause légale.

Peut-on sanctionner un salarié ?

Des pauses répétées et excessives peuvent être considérées comme des absences non justifiées, voire comme à un abandon de poste. Encore faut-il que l'abus de pauses soit incontestable et caractérisé. Si tel est le cas, cela peut aller de l'avertissement puis à la mise à pied voire ensuite au licenciement.


Partager cet article sur :

le 02/10/2014



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi