La vie en entreprise

Que faire si mon collègue ne fait rien ?

Que faire si mon collègue ne fait rien ?

Parmi les espèces pénibles de collègues, le fainéant est particulièrement exaspérant. Surtout si vous devez faire son travail tandis que le chef lui passe tous ses caprices.

9h30, votre collègue arrive la mine renfrognée : «J’en peux plus, deux heures que je suis coincé dans les bouchons. Ce soir, je pars plus tôt pour éviter la même en sens inverse». Étonnamment, vous, vous étiez à l’heure, pourtant votre trajet est sensiblement le même que le sien. Et plus surprenant encore, ce n’est pas la première fois qu’il vous fait le coup.

Décidément, votre collègue est bon acteur : personne n’y a vu que du feu et il arrive même à susciter la compassion. Au quotidien d’ailleurs, il remue beaucoup, s’agite pour un oui ou pour un non, donne son avis sur tout mais son travail semble stagner quand le vôtre augmente… Comme Titi, qui témoigne sur un forum de discussions en ligne : «ma collègue ne fait rien mais avec beaucoup de zèle, genre mouche du coche. Et bien sûr, elle fait tellement illusion que tout le monde pense qu'elle est débordée. Moralité : ce sont les autres qui se récupèrent le peu de boulot qu'elle a !»

Et oui malgré ce collègue, il faut bien que les dossiers avancent. Mais cette attitude mine au quotidien. Alors comment agir et remettre en place le collègue fainéant ? Selon le contexte et votre ressentiment, plusieurs stratégies s’offrent à vous.

1. Dites-lui stop !

Cette stratégie n’est pas simple à mettre en œuvre car elle implique d’affronter cet énergumène. Et pourtant, cette méthode simple devrait au moins vous soulager, à défaut de marcher… En effet, en faisant comprendre au collègue fainéant que son comportement impacte votre charge de travail, vous prenez également le risque de l’entendre dire «Mais n’importe quoi ! J’en fais bien plus que toi et certainement mieux en plus !» Là, vous pouvez mettre en place la stratégie numéro 2 et attendre qu’il se piège alors tout seul.

2. Démasquez-le !

Dans l’équipe, il est celui qui rend tous ses dossiers en retard ? Qu’à cela ne tienne, si vous avez un travail à mener à plusieurs, faites en sorte que chacun ait une tâche précise à exécuter. S’il vient quémander de l’aide, dites-lui – avec le reste de l’équipe si vous travaillez à plusieurs - que vous n’avez pas le temps cette fois-ci. Avec un peu de chance, le jour du rendu, il sera le seul à avoir failli. Au pire, s’il est dans les temps vous pourrez adopter cette stratégie en permanence et peut-être même vous faire remarquer pour vos qualité de manager au sein de votre équipe…

3. Dénoncez-le !

C’est la dernière démarche à mettre en œuvre. Déjà parce que vous vous sentirez probablement mal d’agir ainsi. Ensuite, parce que vous prenez le risque de passer devant votre chef pour le plaintif incapable de régler ses problèmes tout seul. A moins d’avoir un penchant pour la délation… Néanmoins si vous êtes toujours dans l’obligation d’aider votre collègue, il va bien falloir que vous laissiez entendre que certain(e)s dans l’équipe en font moins que d’autres. C’est votre supérieur qui tranchera ensuite, sans avoir l’assurance qu’il ira dans votre sens. C’est un risque à prendre !

Partager cet article sur :

le 09/01/2015



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi