Les stages

Peut-on négocier son salaire en tant que stagiaire ?

Peut-on négocier son salaire en tant que stagiaire ?

La loi impose une indemnité ou gratification du stagiaire à hauteur de 30% du SMIC pour un stage de plus de deux mois. Mais est-il possible de négocier plus ? La réponse est oui. Voici quelques conseils.

Grâce à la loi encadrant davantage les stages adoptée le 26 juin 2014, à partir du mois de septembre 2015, les stagiaires travaillant deux mois et plus dans une entreprise seront "rémunérés" 554 euros contre 508 euros auparavant. Il n'y a cependant pas d'obligation de gratification pour les stages d'une durée inférieure à deux mois.

Lorsqu'il s'agit de stages longs de fin d'études (Bac+5) ou d'année de césure, certaines grandes entreprises sont très généreuses et dépassent largement le minimum légal selon le classement Happy Trainees. C'est le cas de Mazar avec 1750 euros mensuels, Hilti avec 1445 euros, Danone et l'Oréal avec 1400 euros, Orange et Carrefour avec 1200 euros... Ainsi, cabinets d'audit et de conseil et banques d'affaires sont souvent généreux, tout comme certains grands groupes du BTP, de l'informatique ou des télécoms. Aux Etats-Unis, les stagiaires de Facebook gagnent en moyenne 4274 euros par mois. Voilà qui fait rêver !

Mais si vous n'avez pas décroché votre stage dans l'une de ces entreprises et que la rémunération proposée est équivalente au minimum légal, rien n'est perdu, vous pouvez négocier ! Voici nos conseils :

Renseignez-vous sur les règles d'indemnisation

Retenez que la gratification minimum doit être équivalente à 15% du plafond horaire de la sécurité sociale, soit 554,40 euros. De plus, si votre stage inférieur à 2 mois est prolongé à plus de 2 mois, vous devez être rémunéré sur l'ensemble du stage.

Appuyez-vous sur votre niveau de formation

Il sera plus simple de négocier si vous êtes en 3e année ou en année de césure (de spécialisation) plutôt qu'en 1ère année d'études.

Mettre en avant vos précédentes expériences

Les expériences acquises lors de vos stages précédents ou dans le cadre de vos hobbies peuvent peser dans la balance : responsabilités, missions menées à leur terme, recommandations de votre précédent employeur...

Apprenez à vous situer sur le marché du travail

Niveau de formation, expériences, langues étrangères sont autant d'atouts qui peuvent jouer en votre faveur lorsqu'il s'agit de négocier. Si vous êtes sur un secteur en tension comme l'aéronautique ou avez un profil recherché comme celui d'ingénieur, votre marge de négociation sera d'autant plus grande : les étudiants constituent en effet un véritable vivier de potentiels talents pour les secteurs en manque de profils qualifiés...

Négocier en fonction de la mission à effectuer

Aurez-vous des responsabilités ? Une mission particulière à remplir ? Des délais à tenir ? Plus l'enjeu est grand, plus votre marge de négociation le sera.

La situation géographique du stage

Pensez bien aux frais que vous allez engager pour effectuer ce stage : logement, transport, situation géographique... Un stage à Paris vous coûtera plus cher que dans certaines régions c'est pourquoi il devra être mieux rémunéré.

Mettez en avant les frais engagés

Coût du transport, du logement... Vous devrez assumer certains frais liés à votre stage. Aussi, ils peuvent constituer un argument pour négocier un petit bonus voire une prise en charge. Si votre interlocuteur vous semble ouvert à cette éventualité, tentez le coup !

Donnez une fourchette de salaire

Il n'est jamais bon de prétendre à une indemnité à montant fixe. Donner une fourchette montrera votre souplesse et laissera une marge de manoeuvre au recruteur qui devra en référer à son N+1 avant de rendre sa décision.

"Qu'allez-vous apporter à l'entreprise ?" 

C'est la question à se poser avant d'entamer toute négociation. Ne vous dévalorisez pas parce que vous êtes encore étudiant. Certes, l'entreprise a tout intérêt à prendre un stagiaire puisqu'il reste moins cher qu'un salarié. Mais vous pouvez lui apporter beaucoup : des idées nouvelles, une mise à jour des connaissances techniques...

Comparez les stages

Essayez toujours d'avoir plusieurs propositions de stage "sous le coude", cela vous aidera à négocier et à comparer... Vous pourrez ainsi mettre en avant l'indemnité proposée par la concurrence auprès de votre interlocuteur pour négocier une meilleure gratification.

Ne perdez pas de vue l'essentiel

L'intérêt de votre mission prime, au-delà de votre rémunération. Selon la dernière enquête Happy Trainees, les entreprises qui paient le mieux ne sont pas forcément celles qui apportent le plus de satisfaction aux stagiaires. Les stagiaires les plus heureux sont ceux qui sont les plus motivés par leur mission et les mieux intégrés au sein de leur équipe.

A noter que l'on ne parlera pas vraiment de "salaire" pour un stagiaire mais plutôt de gratification ou d'indemnité de stage exonérée de cotisations sociales dans certaines conditions. Le stagiaire n'étant pas considéré comme un salarié, il ne s'agit en effet pas d'un salaire. 

Partager cet article sur :

le 18/07/2014


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

4 offres d'emploi Stage

Stage RH Marque Employeur H/F

STEF STEF

Paris - 75

Stage - 8 mois

22/07/2016 sur ParisJob

Stage RH Santé - Securité au Travail H/F

STEF STEF

Paris - 75

Stage - 8 mois

22/07/2016 sur ParisJob

Assistant en Ressources Humaines en Stage Alterné H/F

Esccot Esccot

Rennes - 35

Alternance

13/07/2016 sur OuestJob

Stage Marketing & Communication H/F

SAFTI SAFTI

Toulouse - 31

Stage - 6 mois

08/07/2016 sur SudouestJob


Plus d'actualités de l'emploi