La reconversion

Les 8 étapes clefs de la reconversion professionnelle

Les 8 étapes clefs de la reconversion professionnelle

Une reconversion professionnelle ne s'improvise pas. Pour la mener à bien, il ne faut pas brûler les étapes. Découvrez point par point comment réussir à transformer votre vie professionnelle.

  1. Faites le point : Quelles sont les raisons de votre reconversion ? Votre travail ne vous plaît plus ? Vous ne vous y épanouissez plus? Manque de reconnaissance, surcharge de travail, perte de sens, ennui, difficultés avec les collègues, la hiérarchie, avec l'ergonomie du poste, salaire peu élevé... Les raisons peuvent être multiples mais il est nécessaire de prendre le temps de bien les identifier afin de faire le bon choix d'activité par la suite.
  2. Déterminez vos aspirations : Plus vous affinerez vos motivations profondes, plus vous identifierez le travail et l'environnement qui vous correspond le mieux. Entre vos idées, vos envies et vos besoins, il faudra faire un choix en fonction de vos priorités.
  3. Mesurez les risques : pesez le pour et le contre, renseignez-vous sur les risques et comment les limiter, notamment au niveau financier.
  4. Renseignez-vous sur le marché de l'emploi du secteur envisagé et sur les formations possibles auprès de votre employeur, d'une organisation syndicale, de Pôle Emploi, du Fongecif, de la CCI de votre département...
  5. Définissez un plan d'actions : retroplanning, alternative, et situation financière sont des paramètres à prendre en compte. Planifiez les démarches à remplir vous aidera à y voir plus clair sur les différentes étapes de votre projet et ce qu'il vous reste à faire. Imaginez également " une solution de repli " au cas où votre projet tomberait à l'eau pour telle ou telle raison. Essayez également de faire le point sur votre situation financière et l'impact de vos démarches sur celle-ci.
  6. Rencontrez des professionnels du secteur : pour bien comprendre les implications de votre future activité, n'hésitez pas à contacter des professionnels, demandez par exemple à des personnes de votre entourage s'ils ont des contacts à vous fournir. L'idéal étant en effet de passer un ou deux jours à observer le travail d'un pro avant de se lancer. Vous pouvez également vous rendre sur des salons spécialisés dans votre futur domaine d'activité pour échanger avec des professionnels.
  7. Identifiez les aides possibles et le dispositif le plus adapté s'il faut vous former : passage par un bilan de compétences, reconversion en CIF, formation via le DIF ou le CPF, congé pour création d'entreprise, Validation des Acquis de l'Expérience, congé de reclassement...
  8. Lancez-vous : démarrez vos démarches de recherche d'emploi, lancez votre activité... Vous pouvez être accompagné par le Fongecif, (ou un autre OPCA dont vous dépendez), par un centre de formation, par la CCI si vous créez votre activité... Si vous n'êtes pas en mesure de risquer gros (prêt immobilier à payer, enfants à charge...), plusieurs solutions existent : vous pouvez opter pour une formation en alternance pour conserver un salaire et avoir des débouchés quasi-assurés, vous pouvez vous former via le Congé individuel de Formation (CIF) qui est rémunéré, ou si vous créez votre propre activité, l'autoentrepreneuriat est une bonne manière de tester celle-ci sans risque, en conservant votre emploi jusqu'à ce que cela marche.

> A lire également : "Quels organismes vous aident à changer de métier ?"

 

Partager cet article sur :

le 29/10/2014 par Léquipe MaFormation



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi