Droits au chômage

Comment toucher le chômage après une démission ?

Comment toucher le chômage après une démission ?

Les salariés qui souhaitent démissionner se heurtent souvent au problème de l'argent. Pourtant, dans certaines situations bien précises, il est possible de quitter son entreprise et de toucher des indemnités chômage.

Normalement, pour prétendre aux indemnités chômage suite à une démission, vous devez vous inscrire à Pôle Emploi puis attendre, au bout de 121 jours, le réexamen de votre dossier. Une commission étudie votre dossier et, selon que vous êtes en recherche active d'un emploi (à prouver avec des CV et lettres de motivation envoyés), vous aurez probablement droit à des allocations chômage.

Mais ce délai de 4 mois est une contrainte lourde pour qui veut quitter son job. Pourtant, il existe de nombreuses situations qui légitiment votre démission et le droit à toucher immédiatement des indemnités chômage :

1. Déménagement

Si vous quittez votre travail pour suivre votre conjoint occupant un nouvel emploi dans une nouvelle région (salarié ou non). Une telle situation est possible si vous avez moins de 18 ans et que vos parents déménagent.

2. Mariage et Pacs

Là encore, si votre mariage ou Pacs entraîne un changement de résidence (le délai entre la démission et la date de l'heureux événement doit être inférieur à 2 mois), vous pouvez quitter légitimement votre ancien travail.

4. Quitter un emploi aidé

Vous quittez un emploi aidé pour un CDI, un CDD d'au moins 6 mois ou pour suivre une formation qualifiante, votre démission sera considérée comme légitime.

5. Retard de salaire

Tout travail mérite salaire, si votre employeur ne vous verse plus votre paie, c'est une raison légitime de le quitter.

6. Victime d'un acte délictueux

Vous portez plainte pour un "acte susceptible d'être délictueux" dont vous avez été victime dans le cadre de votre travail, là encore votre démission sera légitime.

7. Violences conjugales

Suite à des violences conjugales vous avez déposé plainte auprès du procureur de la République et quittez votre emploi, cette raison justifie une démission légitime.

8. Un nouveau job

Après un licenciement ou une fin de contrat, vous quittez votre nouvel emploi dans un délai ne dépassant pas 91 jours,

9. Fin de votre CDI

Vous avez quitté un emploi pour un CDI mais votre nouvel employeur met un terme à l'embauche dans un délai de 91 jours maximum, vous pouvez toucher des indemnités chômage.

10. Travail en couple

Si vous avez un contrat de travail dit "de couple ou indivisible" (concierges d'immeubles, co-gérants de succursales...) et que vous devez quitter votre emploi suite au licenciement ou la retraite de votre conjoint, Pôle Emploi vous versera des allocations chômage.

11. Vous êtes journaliste

Les journalistes professionnels ont la possibilité de démissionner et toucher le chômage en arguant de la clause de conscience.

12. Vous partez en mission à l'étranger

Si vous partez pour une mission de Volontariat international, à votre retour vous pourrez demander des allocations chômage.

13. Vous créez votre entreprise...

Si vous avez quitté votre emploi pour créer ou reprendre une entreprise et que son activité cesse pour des raisons "indépendantes de votre volonté", afin d'aider les entrepreneurs, il leur est possible de toucher des allocations chômage en cas d'échec.


Partager cet article sur :

le 14/09/2014


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi