La candidature spontanée

Comment bien rédiger une candidature spontanée ?

Que l'on soit jeune diplômé ou déjà en poste, la candidature spontanée doit être le reflet d'une motivation particulière pour l'entreprise ciblée, explique Marc Lebourg, directeur du cabinet EHC.

Il existe deux types de candidature spontanée, selon que l'on est débutant ou expérimenté. Le premier devra souligner dans sa lettre que l'entreprise l'intéresse pour son positionnement sur un marché précis et qu'il veut y démarrer sa carrière. Il est nécessaire de viser un poste en rapport avec sa formation initiale. Les personnes déjà en poste doivent montrer qu'elles sont expertes du marché en question. Le candidat justifiera sa lettre en expliquant qu'il connaît la société depuis de nombreuses années et qu'aujourd'hui, fort de ses expériences passées, il souhaite apporter ses diverses compétences acquises. Si le candidat désire changer d'emploi et de secteur d'activités, il devra s'appuyer sur ses expériences personnelles. Par exemple, un président d'association d'oenologie soulignera alors sa passion des vins. Dans tous les cas, le candidat doit trouver une accroche prouvant sa proximité avec l'entreprise. Il faut aussi cibler une fonction précise. Enfin lors de l'envoi de la lettre, il ne faut pas hésiter à "doublonner". Une première lettre au service des Ressources humaines, une seconde au directeur du service dans lequel l'on souhaite travailler. En s'appuyant sur les réseaux sociaux, les candidats peuvent aussi trouver directement le nom de la personne à contacter pour une candidature plus ciblée ou encore se renseigner auprès des salariés sur les possibilités de recrutement à venir ou en cours dans l'entreprise.

Partager cet article sur :

le 09/11/2012


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi