Les conditions de travail

Combien gagne-t-on en travaillant les dimanches et jours fériés ?

Combien gagne-t-on en travaillant les dimanches et jours fériés ?

Contrairement à une idée reçue, les entreprises ne sont pas toujours tenues de payer davantage leurs salariés s’ils travaillent le week-end ou les jours chômés par le reste des employés.

Il existe 11 jours fériés en France, à l’exception de l’Alsace et de la Moselle qui bénéficient du vendredi saint et du 26 décembre. Parmi ces 11 jours, seul le 1er mai est obligatoirement chômé pour tous les salariés sauf dans certains établissements et services : hôpitaux, transports publics, etc.

Quelle rémunération les jours fériés ?

  • Jour férié chômé : dès lors que le salarié justifie au moins 3 mois d’ancienneté dans l’entreprise, sa rémunération reste la même.

  • Jour férié travaillé : lorsque le jour férié est travaillé, le salarié perçoit sa rémunération habituelle. Aucune majoration de la rémunération n'est imposée, sauf dispositions conventionnelles plus favorables.

  •  1er mai : le jour de la fête du travail est un jour chômé et payé. Si habituellement un employé réalise des heures supplémentaires, celles-ci doivent être payées avec la même majoration de salaire. Les salariés contraints d’assurer leur mission ce jour-là sont payés double ainsi que ceux travaillant la nuit du 1er mai ainsi que le lendemain passé minuit.

Quelle rémunération le dimanche ?

Si un salarié est habituellement contraint de travailler le dimanche, aucune contrepartie ne lui est due, il bénéficie de son repos hebdomadaire un autre jour. Une contrepartie est en revanche due lorsque le salarié travaille dans :

  • un établissement situé dans un Puce (caractérisé par habitudes de consommation dominicale, l’importance de la clientèle concernée et l’éloignement de celle-ci de ce périmètre),

  • un établissement situé dans un Puce,

  •   un établissement pour lequel le repos simultané de tous les salariés est préjudiciable au public (ou compromet le fonctionnement normal de cet établissement),

  • un commerce de détail ouvert 5 dimanches par an maximum, par décision du maire.

Dans ces derniers cas, la rémunération est au moins égale au double de la rémunération.

> Peut-on m'obliger à travailler le dimanche ?

Partager cet article sur :

le 04/11/2014



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi