Le contrat de travail

Comment calculer son salaire à temps partiel ?

Comment calculer son salaire à temps partiel ?

Le temps partiel peut être imposé par l'employeur mais il peut être également tentant d'y passer lorsque l’on manque de temps pour concilier vie professionnelle et vie personnelle. Toutefois, bien souvent, la peur de perdre une partie de ses revenus et de ses avantages sociaux dissuadent les salariés. Mais qu’en est-il vraiment ? Comment calculer la perte de salaire éventuelle ? Voici quelques astuces.

Le temps partiel peut être imposé par l'employeur, comme c'est le cas dans de nombreux secteurs tels que les services à la personne et aux entreprises (agent d'entretien, agent de sécurité...), la petite enfance, le santé/social (aide-soignant, infirmier...), l'hôtellerie-restauration (serveur, cuisinier...) ou encore le commerce (vendeurvendeur en magasin, vendeur conseil)...  Mais les salariés peuvent également opter pour ce mode de travail de leur propre chef et avec l'accord de l'employeur, afin d'avoir du temps pour leurs enfants par exemple, pour limiter des trajets coûteux, ou parce qu'ils n'ont pas "besoin" d'être à temps plein financièrement...

Bien souvent, un contrat à temps partiel établi par l'employeur stipulera le salaire prévu dès sa signature. Toutefois, lorsque l'on décide de passer à temps partiel comme c'est le cas chez beaucoup de parents qui viennent d'avoir des enfants et/ou qui veulent prendre un congé parental, difficile d'estimer l'impact réel sur la rémunération. Avant de réduire son temps de travail, il est donc recommandé de faire ce calcul pour éviter les mauvaises surprises sur le bulletin de salaire !

Précisons que le passage au temps partiel se fait sous réserve de l'accord de l'employeur, sauf dans le cas du congé parental. L'entreprise ne peut refuser un congé parental, à temps partiel ou à temps plein, à ses salarié(e)s.

Puis-je poser un congé parental à temps partiel ?

Comment poser un congé parental ?

Calculer son temps de travail

Un salarié à 35 heures est rémunéré 151,67 h / mois, soit 35 heures x 52 semaines / 12 mois. Un salarié à temps partiel travaillant 28 heures par semaine (à 80%) sera rémunéré 28 x 52 / 12 = 121,33 heures par mois. Pour obtenir le montant du salaire mensuel, il faut ensuite multiplier le nombre d'heures par le taux horaire.

A noter que toute heure effectuée au-delà du temps de travail indiqué sur le contrat est considérée comme une heure « complémentaire » (l’équivalent des heures supplémentaires pour les salariés à temps complet) et doit être payée au salarié. Les heures complémentaires sont limitées à 1/10 du temps de travail hebdo ou mensuel. Toutefois, si une convention ou un accord le prévoit, elles peuvent être portée à 1/3 de la durée hebdomadaire ou mensuelle de travail.

Connaître son salaire net

« Pour estimer son salaire à temps partiel, il faut prendre son brut mensuel ou annuel et le multiplier par 80% ou le pourcentage de temps de travail envisagé » explique Lucie Dalibot, gestionnaire RH chez Regionsjob. Mais comment connaître son salaire mensuel net à temps partiel et savoir quel salaire exact l’on aura à la fin du mois ? Pour passer du salaire brut au salaire net, il faut déduire 23% en moyenne : - 21/22% pour les ETAM et – 23/24% pour les cadres. Par exemple : si vous gagnez 1800 euros brut par mois, vous toucherez 1800 – (1800 x 23/100) soit 1386 euros.

Ensuite, vous devez prendre en compte les autres prélèvements faits chaque mois sur votre bulletin de paie dépendant de votre temps de présence.

> Comment lire ma fiche de paie ?

Quels impacts sur votre feuille de salaire ?

Les congés payés

Les congés payés ne sont pas impactés. Le salarié à temps partiel a droit, comme les autres, à 25 jours de congés par an.

Les RTT

Habituellement, le calcul des RTT varie selon l’horaire hebdomadaire des salariés. Dans le cas d’un temps partiel, ils sont proratisés sur le temps de présence du salarié. Mais pour connaître les modalités de calcul des RTT dans votre entreprise, référez-vous à l’accord collectif en vous renseignant auprès de votre service RH. Exemple : dans beaucoup d'entreprises, un salarié bénéficie de 0,80 RTT par mois.

La participation salariale

Sur ce point, tout dépend de l'accord d'entreprise. La participation est calculée en fonction de la répartition : soit par répartition uniforme entre chaque salarié, soit en proportion des salaires, soit en proportion du temps de présence dans l'entreprise, soit en combinant les 3 critères ci-dessus. Dans certaines entreprises, 60% du montant de la participation est lié au temps de présence donc en cas de temps partiel, le montant de celle-ci sera impacté.

La mutuelle et les tickets restaurants

Pour savoir l’impact réel de votre temps partiel sur votre salaire, vous devez également prendre en compte la déduction d’une éventuelle mutuelle d’entreprise si vous en bénéficiez, mais également celle des tickets restaurants si vous y avez droit. « Pour la mutuelle, il n’y a pas de différence que l’on soit à temps plein ou à temps partiel, la cotisation est la même » explique Lucie Dalibot de RegionsJob. Cependant, « pour un demi jour ou 1 jour d’absence, 1 ticket restaurant vous est décompté » précise-t-elle. Le montant total de la "part salarié" dans les tickets restaurant sera donc impactée.

Puis-je refuser la mutuelle d’entreprise ?

Si vous avez décidé de passer à temps partiel, n'oubliez pas que vous pouvez négocier avec votre employeur pour garder certains de vos avantages.

Brut, net, 13e mois... Comment négocier son salaire ?

Partager cet article sur :

le 26/12/2014 par Priscilla Gout



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi