Les autres congés

Il n'y a pas que les congés payés dans la vie. Au-delà des cinq semaines de vacances prévus pour tous les salariés, le législateur offre également la possibilité de poser d'autres types de congés pour quitter – un temps – le monde de l'entreprise. Et ils sont particulièrement nombreux. Outre le fameux congé sabbatique, il est également possible de demander un congé pour création d'entreprise, d'obtenir des congés sans solde, et même de prendre des jours pour réaliser une mission à caractère humanitaire. Des événements joyeux – mariage, naissance – comme des moments difficiles – décès, maladie – sont également encadrés par le code du Travail et donnent droit à des jours de repos. Tous les salariés ont-ils droit à ces congés ? L'entreprise a-t-elle le droit de les refuser à un salarié ? Et que risque ce dernier s'il exerce une activité rémunérée durant ses congés ? Dans ce dossier, vous saurez tout sur la durée des différents congés existants en France, leurs conditions d'application et nous vous fournirons des conseils pour éventuellement les négocier au mieux avec votre patron.

Les différents congés pour événements familiaux

Les différents congés pour événements familiaux

Lorsqu’un événement familial intervient et vous contraint de poser des jours, il n’est pas toujours nécessaire de poser des congés payés. Les salariés bénéficient en effet de jours de congés spécifiques pour les événements familiaux. Le nombre de congés dépend du l’événement. Dans tous les cas, les durées indiquées ci-dessous correspondent aux nombre de jours obtenu a minima par le salarié. Les conventions collectives signées entre les syndicats et le patronat peuvent être plus favorables aux salariés.

Le compte épargne temps, qu'est-ce que c'est ?

Le compte épargne temps, qu'est-ce que c'est ?

Le CET, ou compte épargne temps, permet au salarié bénéficiaire de capitaliser les congés restant au terme de la période de référence (1er juin – 31 mai). Il peut alors décider de ne pas poser tous ses congés pendant l’année, pour en placer dans son compte épargne temps. Cette mesure n’est pas disponible pour tous les salariés, mais réservée à ceux qui travaillent pour une entreprise ayant conclu un tel accord avec les partenaires sociaux.