L'entretien d'embauche

5 mauvaises habitudes à éviter en entretien d’embauche

5 mauvaises habitudes à éviter en entretien d’embauche

Quelques conseils pour vous débarrasser de ces fâcheuses habitudes qui gâchent un entretien de recrutement.

1. Ne pas avoir le bon ton

Optimiste et volontaire. C’est l’image que vous souhaitez montrer au recruteur. Mais attention à ne pas trop en faire. Vous risqueriez de paraître arrogant et d’agacer votre interlocuteur. A l’inverse, ne vous sous-estimez pas, ne minimisez pas vos compétences et expériences. Le pessimisme n’est jamais très engageant. Pour être le plus naturel possible, une seule règle : préparez votre entretien en listant vos points positifs, en répétant devant un tiers.

2. Parler trop vite

« Pourquoi avez-vous quitté votre précédente entreprise ? » Si la raison profonde est une incompatibilité d’humeur entre vous et votre patron, ou tout autre membre de la société d’ailleurs, ne justifiez pas ainsi votre départ. Ce n’est pas en tirant dans le tas que vous convaincrez le recruteur. Votre motivation doit toujours être exposée de façon professionnelle : envie d’un nouvel environnement de travail, objectifs de carrière différents, etc.

3. Ne pas avoir la bonne attitude

La première impression étant la bonne, souriez à votre interlocuteur, serrez lui la main de façon naturelle, installez-vous confortablement dans le fauteuil. Certes c’est plus facile à dire qu’à faire. Mais cherchez malgré tout à dominer votre stress. Prenez cet entretien pour une causerie dont vous êtes le centre d’attention. Utilisez vos bras pour appuyer vos propos et regardez votre interlocuteur dans les yeux. Votre assurance paiera !

4. Ne pas poser les bonnes questions

"À quoi ressemble le système de primes ?" "À combien de congés aurai-je droit ? "  "Combien de temps cet entretien va-t-il encore durer ? " "Puis-je passer un rapide coup de fil ?" "Puis-je télétravailler ? " Quand le recruteur vous donne la parole, il souhaite surtout que vous réagissiez à ce que lui a pu vous dire. Vos questions doivent porter sur le poste, le quotidien au travail, votre positionnement dans l’entreprise, les opportunités d’évolution (éventuellement, méfiez-vous si l’entreprise est petite, il se peut qu’il n’y ait rien de prévu ensuite…), les actions à venir. Les avantages liés à votre emploi doivent être posées ultérieurement et idéalement après que le recruteur les évoque.

5. Ne pas jouer le jeu de l’entretien

L’attitude passe aussi par le look. Côté dress-code, l’entretien répond à des normes plutôt strictes : costume pour les hommes, pantalon-chemisier pour les femmes. Une mise discrète sans céder à trop d’artifices (couleurs criardes, fort maquillage, bijoux-montre bling-bling, etc.) est de rigueur. Si vous ne possédez pas de costume, choisissez une tenue classique. Dans tous les cas, portez vos habits à l’avance pour être sûr d’être à l’aise dedans le jour de l’entretien.

> Retrouvez tous nos conseils sur l'entretien d'embauche

Partager cet article sur :

le 01/02/2017


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus de conseils sur l'entretien d'embauche