Les stages

10 conseils pour tirer le meilleur parti d'un stage

10 conseils pour tirer le meilleur parti d'un stage

Les conseils de Frédérique Rossi, Responsable des relations entreprises ISEG Group-Campus de Bordeaux.

1. Avoir un projet bien défini : "Tout commence dès la recherche de stage" explique Frédérique Rossi. "Le stagiaire doit avoir un projet professionnel défini et une idée précise des missions qu'il souhaite se voir confier. C'est pour cela que lors de leur rencontre, il doit y avoir un accord entre l'employeur et le futur stagiaire sur les missions proposées. La définition précise de la mission par l'employeur permet à l'étudiant de bien comprendre ce que l'on attend de lui, elle est donc essentielle. Bien sûr, les missions diffèrent selon le niveau d'études."

2. Se poser les bonnes questions : "pourquoi je fais ce stage ? Que vais-je apporter à l'entreprise ? Que vais-je apprendre de mon côté ? Se poser ces questions est indispensable pour savoir si l'on choisit le bon stage."

3. Se renseigner sur l'entrepriseISEG_FrederiqueRossi : "Il faut bien connaître l'entreprise que l'on souhaite ou que l'on va intégrer. Le jour J, il est indispensable de connaître la fonction de son maître de stage, comment le service est organisé ainsi que l'entreprise. Mais il est également nécessaire de se renseigner un minimum sur les produits et services proposés ainsi que le(s) projet(s) de l'entreprise."

4. Respecter les codes de l'entreprise : "Déjà, être ponctuel est indispensable et cela est valable dans n'importe quelle entreprise, aussi cool semble-t-elle. Il faut également adapter son dress code à la société. Ce n'est pas parce que l'on est étudiant qu'il faut négliger ces aspects. Tout cela montre en effet que l'on assimile la culture de l'entreprise."

5. Faire preuve de savoir-être : "le comportement d'une personne peut lui permettre de sortir du lot : en étant serviable, motivé, avenante, adaptable, force de proposition, en ayant l'esprit d'équipe... il ne faut surtout pas moins en faire parce que l'on est en stage, bien au contraire. Il faut montrer que l'on a envie de faire et ne pas se sous-estimer."

6. Préparer l'après-stage : "Il ne faut pas hésiter à prospecter pour un poste futur avant même la fin du stage et dépasser sa timidité pour aller de l'avant. Cela demande certes un certain culot mais cela cette méthode paie. J'ai le cas d'une étudiante qui, à la fin de son stage, a envoyé son CV aux sous-traitants de l'entreprise dans laquelle elle travaillait et avec qui elle avait été en relation pendant celui-ci. Grâce à son initiative, elle a décroché un CDI chez JC Decaux suite à son stage. Les étudiants un peu plus timides peuvent toutefois demander un coup de pouce à leur école."

7. Mettre à jour ses profils en ligne : "pour tirer réellement tous les bénéfices de son stage, l'étudiant peut mettre à jour son CV en ligne (LinkedIn, Viadeo, Twitter...) et se mettre en relation avec ses anciens employeurs les réseaux sociaux professionnels. Il faut en effet battre le fer tant qu'il est chaud et ne pas hésiter à demander des recommandations."

8. Mettre son stage en valeur : "sur le CV, il vaut mieux mettre en avant les missions accomplies plutôt que les tâches effectuées. Il est aussi important de ne pas dissocier les stages des expériences professionnelles et de donner des détails sur les compétences acquises."

9. Relancer ses candidatures : "présenter ses voeux, envoyer un mot afin de donner des nouvelles, rappeler par mail que vous êtes en recherche d'emploi... Des détails qui peuvent faire la différence au bon moment."

10. Ne pas avoir peur de l'échec : "même si un stage ne se passe pas forcément comme on l'avait imaginé, ce type d'expérience est toujours riche d'enseignements..."

> A noter que l'ISEG inclut dans son enseignement 18 à 24 mois d'expérience professionnelle via des stages obligatoires et des jobs étudiants sur 5 ans d'études.

Partager cet article sur :

le 18/11/2015 par Priscilla Gout



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi