Marché de l'emploi

Une meilleure insertion des travailleurs handicapés en 2008

Une meilleure insertion des travailleurs handicapés en 2008

Selon le rapport annuel de l'Agefiph, en 2008, les entreprises ont été plus nombreuses à respecter leur obligation d'emploi de travailleurs handicapés qu'en 2007. Ceux-ci ont été également plus nombreux à entrer en formation cette année. Un signe encourageant quand on sait que la qualification reste une condition majeure pour l'insertion professionnelle des personnes handicapées.

L'année 2008 a vu se mettre en place un vaste programme en faveur de l'insertion des personnes handicapées en entreprise. Mais en période de baisse de l'activité économique, les personnes en situation de handicap sont souvent les plus affectées par le chômage. Pour anticiper ce phénomène, l'Agefiph a mis en place dès le 1er janvier 2009 un plan de soutien à l'emploi des personnes handicapées pour 2009-2010, à hauteur de 135 millions d'euros. Aujourd'hui, l'ensemble de ces mesures semble porter ses fruits, puisqu'en 2008, les entreprises ont été plus nombreuses à respecter l'obligation légale d'emploi de travailleurs handicapés (de 6%).

> La formation, enjeu essentiel
En 2008, la stratégie de l'Agefiph s'est avérée efficace. Au-delà des aides à l'insertion et au maintien en emploi, l'association soutient également la création d'entreprise. Et les premiers résultants sont probants, en particulier concernant les petits projets et les créateurs seniors.
Mais l'enjeu majeur est sans aucun doute la formation, qui a vu ses effectifs augmenter en 2008. Afin de développer l'accès à l'emploi qualifié des salariés handicapés, le renforcement de la qualification et des compétences est incontournable. Mais il s'agit également de pouvoir répondre aux besoins des entreprises. En 2008, l'effort de formation financé par la seule Agefiph a progressé de 13% de plus qu'en 2007, soit 81.300 bénéficiaires. Et l'alternance s'avère être un moyen particulièrement adapté pour répondre aux besoins des personnes handicapées comme à ceux des entrepreneurs.

Mais derrière les chiffres, l'Agefiph rappelle que la réalité est parfois très nuancée. Le taux d'emploi de personnes handicapées révèle des écarts importants d'une entreprise à l'autre et ne rend pas compte des flux d'entrées et de sorties de salariés handicapées (licenciement suite à une aggravation du handicap, démission, fin de contrat...). D'où l'importance de continuer à développer les services du maintien à l'emploi et de développer les compétences pour répondre aux besoins des entreprises.

Partager cet article sur :

le 26/06/2009


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi