Vie professionnelle

Qualité de vie au travail : les Français boudent l’open space

Qualité de vie au travail : les Français boudent l’open space

Même au bureau les Français aiment à se distinguer. Alors qu’en Europe on assiste à un décloisonnement de plus en plus important des espaces de travail, en France un salarié sur trois évolue toujours dans un bureau individuel.

En Europe, parmi les 6 pays qui ont répondu aux questions d’Actineo, l’open space est devenu la norme. Seuls deux pays font de la résistance : l’Allemagne et la France où respectivement 36 et 33% des actifs possèdent leur bureau individuel. A l’inverse, au Royaume-Uni les trois quart des salariés travaillent dans des bureaux collectifs. Habitués à ces espaces de travail, ils se disent globalement satisfaits de leur condition de travail, devant les Français qui ne sont «que» 78% à partager ce sentiment.

Le bruit, principal nuisance pour les Français

Parmi les critiques faites sur leur environnement de travail, les Français se plaignent des nuisances sonores de leurs collègues (52%). L’aménagement général des bureaux est aussi source d’insatisfaction : «39% des Français (et 56% des salariés en open space) estiment que les entreprises n’y accordent pas assez d’importance», selon le 5ème baromètre Actineo sur la qualité de vie au travail.

Les salariés français et européens pointent également du doigt le manque d’espace de détente et de restauration. A l’inverse, l’éclairage, le siège de bureau et l’immobilier sont jugés plutôt satisfaisants par les salariés. En revanche, la qualité de l’air est perçue comme insuffisante en France. Un air vicié par les collègues de l’open space ?

> 8 conseils pour être moins stressé au travail

Partager cet article sur :

le 04/11/2014


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi