Marché de l'emploi

Le secteur nautique crée des milliers d'emplois en Bretagne

Le secteur nautique crée des milliers d'emplois en Bretagne

Une étude sur les retombées économiques du nautisme en Bretagne, réalisée par le Conseil Régional de Bretagne et la Fédération des Industries Nautiques (F.I.N), montre à quel point ce secteur est porteur pour la première région maritime de France.

En avril 2016, la F.I.N et la Région Bretagne ont initié la toute première étude sur les retombées économiques directes et indirectes de la filière du nautisme en Bretagne. « Le nautisme est enraciné dans la vie de nos territoires. Les résultats de cette étude montrent combien il est créateur de richesse et d’emplois, bien au-delà des retombées directes de ses propres activités » a déclaré Yves Lyon-Caen, Président de la Fédération des Industries Nautiques. L’étude s’est portée sur 3 pôles majeurs du secteur : les ports de plaisance, les sports nautiques et de bord de mer, et les industries, commerces et services.

Sports nautiques et de bord de mer : premier employeur de la filière

Les activités nautiques ont créé 1 517 emplois en 2015 sur un total de 3 210 contrats de travail, hors emplois saisonniers. Un dynamisme dû notamment à un nombre croissant de clients : +1 million en 2015. Les salariés de la filière exercent pour la majorité au sein d’associations, d'entreprises et dans une moindre mesure pour des établissements publics et parapubliques ainsi que pour des têtes de réseau. Dans ce secteur d’activité, le Finistère se place comme premier employeur avec 616 emplois créés en 2015, suivi par le Morbihan (440 emplois).

Industries, commerce et services : des TPE dynamiques, surtout en Morbihan

Avec 1 235 entreprises et 5 541 emplois en 2015, les industries, commerce et services ont généré un chiffre d’affaires de 883 millions d’euros. Si 85% de ces entreprises sont des TPE (Très Petites Entreprises de moins de 10 salariés), les secteurs d’activités de chacune n’en restent pas moins variés. Près d’une entreprise sur deux est spécialisée dans les activités de services (permis bateau, vente ou location de bateaux et d’accessoires, communication, médias, photographie, organisation d’événements…). 27% d’entre elles se développent dans la réparation et la maintenance (manutention de levage, mécanique marine, hivernage, menuiserie…), 19% dans les équipements (électricité, électronique, voilerie, accastillage, sellerie, gréement, sécurité) et 10% dans la construction. Dans ce secteur, c’est le Morbihan qui crée le plus d’emplois, suivi de près par le Finistère : respectivement 2 565 et 2 203 emplois en 2015.

carte-entreprises-qui-recru

Parmi les principales villes où se concentre l’activité, on retrouve bien évidement Brest, Lorient, mais aussi Saint-Malo, Quimper ou encore Vannes.

Ports de plaisance et sites de mouillage

Malgré le peu d’emplois qu’il génère (385 emplois en 2015), ce secteur d’activité se développe de manière importante. Entre 2014 et 2015, la Bretagne a enregistré +160 ports de plaisance et +400 zones de mouillage collectifs, pour un chiffre d’affaire de 52,3 millions d’euros. Là encore, le Morbihan confirme le dynamisme de sa côte avec 177,5 recrutements en 2015.

La Bretagne : un pôle d’excellence technique

Bretagne et nautisme sont étroitement liés, et le potentiel des innovations dans le domaine de la mer est très loin d'être épuisé. Forte d’un écosystème de plus de 100 entreprises innovantes et pionnières pour le nautisme, la région peut s’appuyer sur des laboratoires de recherche et des cursus de formation pour compléter des savoir-faire déjà diversifiés : architecture et construction navale, équipement, TIC (électronique, numérique et système d’information, solutions internet, logiciel de traitement et transformation des données). Les entreprises technologiques se diversifient également sur les énergies maritimes, l’aéronautique, le naval, le spatial, etc.

 secteur-nautique-chiffres-p

secteur-nautique-chiffres-2

Partager cet article sur :

le 12/12/2016 par Rozenn Perrichot


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités sur marché de l'emploi