Marché de l'emploi

Recrutement de jeunes diplômés : les entreprises réduisent la voilure

Recrutement de jeunes diplômés : les entreprises réduisent la voilure

Alors que 75% des entreprises ont embauché des jeunes diplômés l'an dernier, leurs prévisions de recrutement reculent à 67% au premier trimestre 2012, révèle le baromètre EDHEC. Une baisse modérée, liée en partie au contexte économique.

Prévisions de croissance faible, plans de rigueur en Europe, incertitude sur la monnaie unique, période préélectorale... Autant de raisons qui entraînent une légère baisse des prévisions d'embauche des jeunes diplômés, selon le baromètre réalisé par l'école de commerce EDHEC. 67% des entreprises prévoient en effet de recruter des jeunes diplômés au premier trimestre 2012 alors que 75% d'entre elles ont embauché l'an dernier. "Cependant cette baisse reste modérée ; en effet, les perspectives restent légèrement supérieures à celles de janvier 2011, alors veille d'une année qui s'est révélée plutôt favorable", explique l'EDHEC.

Des volumes de recrutement au beau fixe
Surtout, les entreprises continueront d'embaucher cette année. Près de 70% d'entre elles recruteront autant et 15% plus que le trimestre précédent. Les jeunes diplômés intégreront les entreprises principalement en France et en Europe, "mais aussi sur le continent américain de manière plus important que ces derniers mois", poursuit l'EDHEC. Environ 40% des entreprises embaucheront en finance d'entreprises et en contrôle de gestion, 30% dans les fonctions commerciales mais aussi en marketing et communication. Enfin, 20% recruteront en conseil et en achats. "Seules les fonctions propres à la banque ralentissent plus nettement", note le baromètre.

Une poursuite des relations avec les écoles
Autre enseignement du baromètre : 97% des entreprises vont poursuivre leurs relations avec les écoles. Les sociétés qui se "montrent attentistes en terme de recrutement augmentent d'autant leur investissement auprès des institutions d'enseignement supérieur, un peu comme s'il s'agissait de leur variable d'ajustement...", souligne l'EDHEC. Les entreprises constituent ainsi un vivier de stagiaires et investissent en partenariat pédagogique leur permettant de conserver de la souplesse et de réagir très vite au marché. 

Partager cet article sur :

le 03/02/2012


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi