Entreprises qui recrutent

Randstad lance son 1er réseau d'agences référentes handicap

Randstad lance son 1er réseau d'agences référentes handicap

Randstad, groupe mondial de services en ressources humaines (intérim, CDI, CDD), lance son réseau de 25 agences référentes sur le handicap. Présent sur tout le territoire national, il aura pour mission d'accompagner les candidats en situation de handicap comme les entreprises. Tous les détails avec Aline Crépin, Déléguée Générale de l'Institut Randstad pour l'Egalité des Chances et le Développement Durable et Directrice de la RSE du Groupe Randstad.

Parlez-nous de ce 1er Réseau Handicap de Randstad...
Randstad est l'une des sept premières entreprises à avoir été labellisée "diversité" et la première en France à avoir été renouvelée sur ce label, tout en renouvelant son label "égalité professionnelle femme/homme". Notre pôle diversité à déjà un rôle important au niveau national, notamment en matière de handicap. Avec le lancement du réseau handicap Randstad, nous avons souhaité avoir une action en local, suivie et relayée sur l'ensemble de nos agences, par nos 25 agences référentes réparties sur toutes les régions.
Nous avons lancé le réseau handicap de Randstad mardi 14 décembre 2010 avec notamment la signature d'une convention avec la Fédération des Aveugles et des Déficients Visuels de France. Ce partenariat va nous permettre notamment d'élaborer un guide sur l'intégration des personnes malvoyantes ou aveugles en entreprise et de nous aider dans la formation notre personnel.

Qu'est-ce qu'une agence "référente" et quelles sont ses compétences particulières ?

Les agences référentes sont des agences classiques, c'est-à-dire qu'elles ne délèguent pas seulement des personnes handicapées. Il est très important que les personnels de nos agences aient une formation sur l'accompagnement professionnel des travailleurs handicapés.
Les personnels de nos agences référentes vont donc être spécifiquement formés. Ils auront pour mission de rayonner localement et d'être un "relais" pour d'autres agences en termes de recrutement de personnes handicapées. Ils travailleront avec un réseau de correspondants et d'associations régulièrement. Ils auront également pour rôle de relayer nos actions de sensibilisation et de formation auprès de nos clients.
Le réseau va donc nous permettre de démultiplier nos actions sur l'ensemble du territoire national. Les agences seront également force de proposition pour nos clients : elles les aideront à définir les plans d'action à mettre à oeuvre pour les aider dans leur politique de handicap notamment.

Aujourd'hui, les entreprises prennent-elles conscience de leurs obligations ?
Les entreprises commencent à prendre en compte leur obligation d'embauche de travailleurs handicapés mais souvent, elles ne se rendent pas compte qu'elles doivent d'abord agir sur leurs propres process. Il ne s'agit pas de recruter un travailleur handicapé pour recruter un travailleur handicapé, mais vraiment de recruter des compétences. C'est cela que doivent s'approprier les entreprises, leurs équipes RH et surtout leurs managers.
Il faut avant tout analyser les besoins de l'entreprise mais également les CV qu'elle retient. Car bien souvent, les travailleurs handicapés ont des trous dans leur parcours, ceci dû à des problèmes de santé ou autres. La carrière des personnes handicapées n'est pas linéaire en général. C'est en cela que le recruteur doit changer sa manière de voir les choses et en tenir compte.

En tant qu'intermédiaire entre l'entreprise et le candidat, comment participez-vous à l'intégration de ce dernier ?
Nous accompagnons le candidat dans la recherche d'une carrière professionnelle. Certaines personnes ont subi un accident de la vie, et sont devenus handicapés sur le tard. Avant ils avaient certaines compétences, mais à partir du moment où ils deviennent handicapés, par exemple sourd ou aveugle, ils doivent repartir à zéro. Ils ne sont plus considérés par l'entreprise comme ayant un certain diplôme ou un certain niveau de compétence, mais comme un travailleur handicapé avant tout. Il faut donc réinventer la matière de recruter ces personnes.
Nous faisons des études de postes et de besoins et nous définissons avec les entreprises des plans d'actions afin de savoir de quels types de profils elles ont besoin et s'il y a des candidats en situation de handicap pouvant répondre à ces besoins, avec ou sans formation complémentaire.

Malgré tous ces efforts, le taux d'emploi des personnes handicapées est encore faible...
Oui, parce qu'il y a un véritable effort de formation à faire ! La main d'oeuvre disponible n'est pas forcément en phase avec les compétences attendues dans les entreprises. Notre rôle est donc d'aider les entreprises dans leurs démarches et d'aider les candidats à se projeter dans l'entreprise, afin qu'ils se fassent une idée des métiers qui pourraient être faits pour eux. C'est pour cela qu'il nous fallait être pragmatique.
Depuis la signature de notre partenariat avec l'Agefiph en 2000, nous avons participé au recrutement d'environ 25000 travailleurs handicapés. Avec la création du 1er Réseau Handicap Randstad, nous souhaitons passer à la vitesse supérieure.

Partager cet article sur :

le 17/12/2010


0 offres d'emploi

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi