Marché de l'emploi

Quels secteurs vont recruter en 2012 ?

Quels secteurs vont recruter en 2012 ?

Malgré une conjoncture difficile, certains secteurs d'activités en tension vont continuer d'embaucher cette année. Hôtellerie, informatique, énergie... Un tour d'horizon des secteurs les plus porteurs en 2012.

Les prévisions d'embauche des employeurs sont mesurées. Seulement "5% d'entre eux anticipent une augmentation de leurs effectifs au premier trimestre, 6% prévoient une baisse et 86% n'envisagent aucune variation", selon le baromètre de l'emploi Manpower. Un scénario peu réjouissant, pourtant plusieurs secteurs d'activités devraient tirer leur épingle du jeu cette année. Selon le classement des entreprises qui recrutent du magazine Challenges, 230 000 emplois sont à saisir en 2012. Une année riche pour les cadres, confirmés ou débutants.

L'hôtellerie-restauration toujours en tension
L'hôtellerie-restauration devrait embaucher 3% de salariés supplémentaires au premier trimestre 2012, selon le baromètre Manpower. Et ce malgré la hausse de la TVA. "Chaque année, la profession recherche près de 60 000 nouveaux professionnels pour remplacer sur les emplois ouverts aux débutants ceux qui sont promus ou partis vers d'autres secteurs, et pour faire face à la croissance de son activité", indique l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie. Mc Donald's a ainsi annoncé le recrutement de 9000 salariés d'ici à 2014. Les métiers les plus recherchés dans ce secteur sont les serveurs de cafés et de restaurants, les employés de cuisine ainsi que les employés de l'hôtellerie.

L'énergie et le BTP, des secteurs en croissance
Les métiers liés à la production et à la distribution d'électricité, de gaz et d'eau misent sur une hausse de 7% de leurs effectifs, poursuit Manpower. "En 2011, EDF a embauché 5.000 personnes, dont 2.200 dans le nucléaire et l'ingénierie. On fera de même en 2012. C'est un enjeu capital", a récemment indiqué le Pdg Henry Proglio. Aujourd'hui, vous pouvez d'ailleurs suivre les offres d'emploi en temps réels sur votre smartphone via l'application pour mobiles "EDF recrute". Rien que dans la filière nucléaire, EDF annonce 1000 offres d'emploi pour 2012. Ingénieurs et techniciens sont recherchés.

Dans la filière des métiers verts, même si les chiffres ont été revus à la baisse, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) mise sur la création de 421 000 emplois en 2012, soit 32% de plus qu'en 2009. De nombreux métiers dépendent des énergies vertes. Dans l'éolien et le solaire pour les plus connus mais aussi dans les biocarburants ou encore la biomasse.
Dans le BTP, les prévisions de recrutement sont également fortes. Selon Challenges, les principaux grands groupes de la construction (Bouygues, Colas, Vinci, Eiffage…) devraient embaucher 12 000 personnes cette année.
 
L'aéronautique plane sur les commandes d'avion
Avec une hausse de la production de ses avions en 2012, Airbus a annoncé le recrutement de 4000 personnes en 2012, dont la moitié en France. Un secteur porteur. Déjà en 2011, la filière augmentait le nombre de ses effectifs, alors que le trafic aérien progressait. Selon une récente étude LCL, la construction aéronautique devrait ainsi connaître une progression de son activité de 2% cette année. Les profils recherchés sont principalement des ingénieurs. Les jeunes diplômés seront également sollicités.
Dans l'aérospatial, les prévisions d'embauche sont également réjouissantes. Le groupe Safran notamment prévoit 2000 embauches cette année. Des ingénieurs et cadres sont particulièrement recherchés.

Banque-assurance : les profils commerciaux ont la cote
Selon le baromètre Manpower, les activités liées à la finance devraient embaucher 2% de personnels supplémentaires cette année. Un essor qui s'explique en partie par le taux de départ à la retraite compris depuis 2010 entre 10 et 15%, et ce jusqu'à 2015. L'assurance est particulièrement concernée. Groupama par exemple embauchera 2000 personnes, dont 1500 ouverts à des profils de commerciaux.
Si les banques ont annoncé de nombreux plans de licenciement à venir pour leurs activités d'investissement, elles devraient néanmoins recruter pour leurs établissements de réseau. Les profils de techniciens-commerciaux ont la cote. BPCE et le groupe Crédit Agricole affichent par exemple des prévisions de respectivement 4000 et 5000 embauches en 2012. Un secteur qui continue d'ailleurs d'attirer les salariés malgré les nombreuses critiques liées à la crise. Selon une étude menée par Fed Finance, "plus de la moitié des personnes interrogées ont indiqué être prêtes à recommander de façon certaine cette filière à un proche pour y travailler".  

Informatique : les SSII restent confiantes
Autre secteur qui participera à l'emploi cette année : l'informatique. Là encore, ce secteur recherche de nombreux ingénieurs. Mais des postes d'administrateurs d'information ou encore de consultants seront également créés. D'après le Syntec numérique, ce sont les SSII qui seront les plus grandes pourvoyeuses d'emploi. Dans un rapport, le Syntec expliquait ainsi fin 2011 que "les budgets et les recrutements prévus pour les six prochains mois ne sont pas remis en question. Trois entreprises sur 4 maintiendront les embauches de cadres prévues". Déjà en 2011, les sociétés informatiques avaient embauché 40 000 personnes réalisant ainsi 10 000 créations nettes d'emploi. Preuve que ce secteur reste en tension. Bull, par exemple, embauchera 500 personnes en France et GFI Informatique a annoncé en début d'année le recrutement de 1200 informaticiens cette année. Mais tout n'est pas rose.  Les prévisions de croissance pour 2012 s'établissent seulement à + 1%.  

La grande distribution recrute en centre-ville

Avec un fort turn-over et une image pas forcément glamour, la grande distribution recherche toujours de nouveaux personnels. Avec l'ouverture de grandes surfaces de moins de 1000 mètres carrés sur le territoire, la grande distribution va aussi être créatrice d'emplois, notamment dans les centres villes où elle s'implante de plus en plus. Auchan, par exemple, table sur la création de 6500 postes en CDI cette année. Et Carrefour prévoit 7000 recrutements.
Pour les jeunes diplômés, de nombreux postes sont également accessibles. Les grands groupes, Carrefour, Auchan, Casino, etc., prévoient l'embauche de 500 diplômés en 2012. Des postes sont ouverts à tous les niveaux de qualification.

Partager cet article sur :

le 13/01/2012


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi