Actualité de l'emploi

Pourquoi Paris n'est pas la ville la plus cool du monde

Pourquoi Paris n'est pas la ville la plus cool du monde

Après avoir interrogé 20 000 habitants dans 18 plus grandes métropoles du monde, le site Time Out a catégorisé les villes selon leur dynamisme, leur atmosphère, l’accueil, la vie de quartier ou encore le coût de la vie. Et il se trouve que non seulement Paris n’a pas été élue la ville la plus fun du monde, mais en plus de cela, elle ne figure même pas dans le top 10 !

Des critères très subjectifs

Chicago, Melbourne, Lisbonne, New-York et Madrid…. Telles sont les 5 villes élues "les plus fun du monde" par le site Time Out. Contrairement aux fantasmes que l’on se fait autour de grandes métropoles comme Paris, Tokyo ou Miami, celles-ci ne s’avèrent pas être les lieux idéals pour y vivre selon leurs propres habitants. Pour établir ce classement appelé City Index,  il a fallu additionner les scores de six critères différents. Les 20 000 habitants de chaque métropole devaient en effet attribuer une note sur le dynamisme de leur ville, la facilité à s'y sentir bien, son catalogue de bars et restaurants (et leur rapport qualité/prix), sa vie de quartier, l'accueil réservé aux nouveaux arrivants, et enfin, le coût de la vie.

l

Un flop pour Paris...

Et il s'avère que la capitale de l’amour n’affiche pas la cote qu’on aurait pu lui prédire : 91% des interrogés estiment qu’il n’y fait pas si bon vivre. Les parisiens l'expliquent par le manque de sociabilité de ses habitants, le mauvais équilibre entre vie professionnelle et vie privée et également la difficulté à bien manger pour un prix modéré. Bien que la France et plus particulièrement Paris soit réputée pour sa gastronomie, le prix des menus font que 96% trouvent le rapport qualité/prix trop élevé.

...Mais un attachement indéfectible

Mais ils y trouvent tout de même de grandes qualités. En effet, Paris excelle dans le domaine culturel, la capitale de l’amour porte bien son nom puisque c’est ici que l’on conclut le plus rapidement. "Paris nous offre pourtant de nombreuses possibilités, mais les Parisiens semblent souffrir davantage du coût de la vie, et de la difficulté à se faire des amis, explique le président de Time Out Paris. La bonne nouvelle, c'est que cela ne nous empêche pas de nous cultiver et de faire la fête : nous sommes parmi les plus grands consommateurs d'activités culturelles, et parmi ceux qui sortent le plus la nuit!"

Partager cet article sur :

le 01/12/2016 par Juliette Pignol


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi