Marché de l'emploi

Lutter contre la discrimination inconsciente

Lutter contre la discrimination inconsciente

Si la lutte contre toute forme de discrimination à l'embauche est devenue le cheval de bataille des dirigeants, les clichés et les préjugés envers les femmes ont pourtant la vie dure en entreprise. Face à ce phénomène souvent inconscient, Pete Stone, expert franco-britannique de la diversité, co-fondateur de l'association A Compétence Egale et fondateur de la société Just Different, nous explique comment réagir...

On parle souvent de "discrimination inconsciente" envers les femmes dans les entreprises, de quoi s'agit-il ? Comment se manifeste- elle ?
On peut effectivement classer les discriminations dans deux catégories : conscientes et inconscientes. Les discriminations conscientes existent bien sûr mais je ne pense pas qu'elles soient les plus courantes. Prenons par exemple le cas d'une femme écartée d'une promotion ou d'une possibilité de mobilité parce qu'elle vient d'avoir un enfant et son manager pense que ce n'est donc pas le meilleur moment pour la faire évoluer. La discrimination dans  ce cas est très claire, mais elle est souvent inconsciente. Le paradoxe est que, dans ce genre de cas, les managers pensent bien faire et "arranger" la femme en question et ils sont loin de penser qu'ils discriminent. 

Que faire pour lutter contre ce phénomène ?
La première chose à faire est de sensibiliser et former les salariés afin qu'ils se rendent compte des stéréotypes qu'ils véhiculent. Il est normal d'avoir des stéréotypes et donc des préjugés. Nous en avons tous. Ce qui n'est pas normal en revanche, c'est de juger un autre salarié en fonction de ces stéréotypes et non en fonction de ses compétences. 
Il est donc nécessaire de mettre en place des process d'aide à la décision sur des critères objectifs comme les compétences. Et il ne faut pas seulement former les managers mais tous les salariés, ainsi que les équipes de direction et les RH. La sensibilisation est très importante car les process auront beau être " rodés ", ils resteront inutiles si les mentalités ne changent pas.

Quels outils concrets peut-on mettre en place ? 
Idéalement le meilleur moyen de démarrer est de commander un audit afin de savoir où en est l'entreprise sur le sujet de la discrimination et la diversité. Le CV anonyme est également un outil intéressant même s'il ne peut à lui seul résoudre le problème. Il a néanmoins le mérite de faire réfléchir les recruteurs sur leurs pratiques.
La diversité et l'égalité professionnelle concernent de nombreux aspects différents : la loi, l'image de l'entreprise, le bien-être des salariés dans l'entreprise, l'attractivité/la marque employeur qui permet d'attirer les talents... Aussi, l'entreprise doit se rendre compte que c'est dans son intérêt d'avoir une véritable politique diversité. Mais l'instaurer prend du temps, il faut une implication forte et une vraie volonté de la direction générale car on ne change pas les choses du jour au lendemain.

Partager cet article sur :

le 07/12/2012 par Priscilla Gout



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi