Marché de l'emploi

Les TPE et PME embaucheront davantage en 2017

Les TPE et PME embaucheront davantage en 2017

Les prévisions d'activité des TPE-PME (1 à 499 salariés) pour 2017 sont plus optimistes qu'en 2016. 18% des dirigeants prévoient d'embaucher l'an prochain quand seulement 8% s'attendent à des réductions d'effectifs.

Le baromètre Ipsos pour Agefos PME publié cette semaine annonce que 23% des dirigeants attendent une hausse de leur activité au premier semestre 2017. Trois points de plus que l'année dernière quand on interrogeait ces mêmes chefs d'entreprise sur leurs perspectives pour le premier semestre 2016. Ils ne sont que 15% a prévoir une baisse, quand 54% s'attendent à une stabilité. Un retour vers un certain optimisme, donc, puisqu’à la même période il y a un an, 20% prévoyaient une hausse et 18% une baisse.

Des recrutements mais pas de candidats adéquats

Une embellie qui se traduit par un léger regain dans les recrutements. 18% tablent sur des embauches, 8% attendent une réduction et 73% un maintien des effectifs. Il y a douze mois, 17% comptaient embaucher et 10% réduire les effectifs.

Si les prévisions d’embauches augmentent, 37% des interrogés rencontrent des difficultés dans leurs recrutements. Parmi eux, 54% évoquent un manque de compétences des candidats, 52% un manque de motivation, 47% une pénurie de candidats, 13% une faible attractivité et 9% le salaire proposé.

Entreprises recherchent candidats, désespérément...

Des formations « cœur de métier » pour les salariés

Interrogées par ailleurs sur l'existence d'un plan de formation dans leur entreprise, 47% affirment en être dotés, contre 51% en 2015, et 59% des entreprises envisagent de le mettre en place pour l’année à venir. Interrogées sur les raisons qui les poussent à former leurs salariés, un tiers des dirigeants évoquent « l'obligation légale de formation », et seuls 28% le font en « raison des évolutions des métiers ». Mais plus de la moitié des entreprises (59%) comptent investir dans des formations techniques « cœur de métier » en 2017. Enfin, selon le média La Tribune, 77% des entreprises estiment que l'offre de formation « est de qualité ». Un constat plutôt encourageant quand on dresse un panorama de l'organisation de la formation professionnelle en France ces dernières années.

Enfin, concernant le Compte personnel de formation (CPF) lancé au 1er janvier 2015 en replacement du DIF, « Droit individuel à la formation », 59% des entreprises affirment en avoir entendu parler. Une proportion identique à l'année précédente.

 

 

En complément

Cette enquête a été menée auprès 500 dirigeants et responsables des ressources humaines, interrogés par téléphone du 19 au 30 octobre, selon la méthode des quotas.

Partager cet article sur :

le 23/11/2016 par Rozenn Perrichot


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités sur marché de l'emploi