Marché de l'emploi

L'intérim plébiscité par les recruteurs et les employés

L'intérim plébiscité par les recruteurs et les employés

Le cabinet Page Personnel a dévoilé une étude sur l'intérim. Si les entreprises y ont massivement recours pour répondre à des besoins ponctuels, c'est aussi l'occasion pour les candidats d'accéder ensuite à un CDI.

Une étude qui dépoussière l'image de l'intérim. Si ce secteur a reculé de plus de 9% en 2013, le nombre d'intérimaires Bac +3 et plus a lui augmenté de 14% au cours de la même année. "Depuis quelques années on assiste à vraie progression de l'intérim spécialisé alors que l'intérim traditionnel est plus fortement touché par la crise", explique Isabelle Bastide, directrice de Page Personnel qui a récemment publié une enquête sur le secteur.
 
Une progression qui s'explique aussi par les mutations de la société. "La jeune génération a bien intégré que le plein emploi n'existerait plus et l'idéal du CDI recule dans les mentalités. Quant à l'intérim, même s'il est essentiellement mis en avant par les entreprises pour sa souplesse, son image de précarité est de moins en moins justifiée. Il n'est en effet plus rare d'être en mission pour plusieurs mois, une année". Résultat : 72% des salariés jugent le travail temporaire comme positif ou très positif. Une appréciation partagée par les entreprises (90%).

L'intérim vivier de compétences
Autre enseignement de l'étude de Page Personnel : l'intérim est aussi une voie d'accès vers un statut plus classique. "Désormais, 20% des missions débouchent sur un CDI", poursuit Isabelle Bastide. "C'est une variable d'ajustement face à l'incertitude économique. Mais les entreprises ont toujours des commandes à honorer et donc des besoins de recrutement plus permanents. L'intérim leur apporte des compétences immédiates qui se transforme en contrat durable une fois la conjoncture favorable".

Tout n'est pourtant pas si rose. Car si 75,7% des entreprises déclarent que l'intérim leur permet d'identifier des candidats pour le long terme, les intérimaires, eux, songent aussi à leur avenir. Ainsi, pendant leur mission, 48,5% des employés pensent à leur prochaine mission, 28,1% au moyen de s'installer dans la vie et 16,3% envisagent la location d'un appartement ou d'une maison. "C'est une manière très française de percevoir le CDI. Pour acheter un bien ou faire un crédit les banques sont très frileuses alors que l'intérim progresse partout dans la société", commente la directrice de Page Personnel.

Les moeurs évoluent cependant. Les lignes bougent sur le CDI et le secteur de l'intérim cherche de plus en plus à sécuriser les parcours des employés. Le CDI intérimaire permettant aux salariés d'être accompagné via des formations entre ses missions est une des pistes envisagées. Une attente partagée par les intérimaires qui regrettent (un tiers des répondants) la faible accession à la formation professionnelle.


Partager cet article sur :

le 14/02/2014 par Guirec Gombert


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

497 offres d'emploi

Coordinateur Transport H/F

Page Personnel Page Personnel

Poitiers - 86

Travail temporaire - 6 mois

il y a 13 minutes sur OuestJob

Chargé de Recouvrement Amiable H/F

Page Personnel Page Personnel

Grenoble - 38

Travail temporaire - 4 mois

il y a 14 minutes sur RhonealpesJob

Conducteur de Travaux TCE H/F

Page Personnel Page Personnel

Lyon - 69

CDI

il y a 14 minutes sur RhonealpesJob

Chef de Projets Techniques H/F

Page Personnel Page Personnel

Nancy - 54

Travail temporaire - 18 mois

il y a 14 minutes sur EstJob

Ingénieur Qualité Projets H/F

Page Personnel Page Personnel

Nancy - 54

Travail temporaire - 12 mois

il y a 14 minutes sur EstJob


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi