Les nouveaux visages des métiers du web Semaine spéciale - 22 octobre 2012

A l'heure où les digital natives débarquent sur le marché de l'emploi, les perspectives de carrière dans le domaine du web s'offrent de nouveaux visages. Du community manager au chargé de référencement, Internet s'affiche aujourd'hui comme un nouveau terrain de jeu. Le point sur ces métiers du web qui affolent la toile comme les recruteurs.
Toujours plus interactif, le web s'invite depuis quelques années au coeur des politiques de communication des entreprises. Et s'il est un métier qui a aujourd'hui le vent en poupe, c'est bien celui de community manager. Apparue récemment, cette fonction s'affiche aujourd'hui en tête de liste des offres d'emploi. Réseaux sociaux toujours plus présents, web instantané, applications mobiles, mise en valeur des traditionnels sites corporate... "Spécialiste du web 2.0, le community manager fait vivre l'image de l'entreprise sur la toile, assure cette dernière d'une réelle visibilité, et suscite interactivité et donc intérêt autour de l'identité d'une marque ou d'un produit. C'est un métier qui allie la création de contenus à une vraie connaissance du marketing et des pratiques des internautes", explique Abderrahim Baka, fondateur du groupe Baka!, spécialisé dans le secteur du web.

S'il peut être nécessaire de disposer d'un diplôme spécialisé afin d'occuper ce poste pour une entreprise d'informatique ou dédiée au web, la seule bonne connaissance du média Internet, alliée à une formation commerce ou communication, peut permettre d'endosser le costume de community manager au sein d'entreprises plus traditionnelles.

Le social business developer, artisan du commerce online
Dans le même registre, le social business developer s'attache quant à lui à créer des canaux commerciaux sur la toile. Ses outils : des sites de vente en ligne au profit de son entreprise, qu'il participe à développer ; ou encore des partenariats qu'il noue avec les grands acteurs du web, auprès desquels il exploite la possibilité de vendre les produits et services de son entreprise.

S'ils peuvent là encore être très divers, les CV des social business developer ont tout de même quelques traits communs, compétences commerciales et appétence pour le e-commerce en tête. Ses qualités ? "Sa curiosité à toute épreuve, et sa capacité certaine à être à l'avant-garde des moyens qui se généraliseront demain pour faire exister sur le web les services et les produits proposés par l'entreprise qui l'emploie", précise Abderrahim Baka.

L'entreprise à portée de souris avec le chargé de référencement
Sur le front de l'Internet, les entreprises mènent un combat d'un genre nouveau : le référencement sur les grands moteurs de recherche. Et il appartient au chargé de référencement de remporter cette bataille, au prix de quelques mots-clefs bien choisis et de pages nommées avec stratégie. Ce professionnel intervient dès la conception du site, et veille ensuite, dès la mise en ligne de contenu supplémentaire, au bon acheminement des utilisateurs. Son objectif : générer du clic ! Un professionnel qui se doit de disposer d'une formation technique pointue, mais qui doit également être à même de comprendre les habitudes des consommateurs du web. Une formation en psychologie sociale ou psychologie comportementale est donc un atout apprécié des entreprises.

En constante évolution, la liste des nouveaux métiers du web ne cesse de s'allonger. Dernière tendance en date ? "Les ergonomes et designers web, dont l'importance au sein de l'entreprise s'est accrue à mesure que deviennent de plus en plus indispensables les applications mobiles", conclut Abderrahim Baka.

> Pour aller plus loin sur le métier de community manager voir l'enquête 2012 de RegionsJob et les témoignages de professionnels exerçant ce métier.
Flux RSS Newsletter
rechercher une offre d'emploi