Marché de l'emploi

Les entreprises prévoient d'embaucher davantage cette année

Les entreprises prévoient d'embaucher davantage cette année

Pôle Emploi a publié son enquête annuelle sur les besoins de main d'oeuvre en France. L'occasion de faire le point sur les secteurs et métiers qui recrutent.

Bonne nouvelle sur le front de l'emploi : les entreprises font état de 1.700.500 projets de recrutements pour cette année, soit une hausse de 5,4%, selon l'enquête besoin de main d'oeuvre (BMO) de Pôle Emploi. Un plus haut depuis 5 ans. De même, "la part des employeurs envisageant de réaliser au moins une embauche au cours de l'année 2014 atteint 19,5%, ce qui correspond à 450.000 recruteurs potentiels", détaille Pôle Emploi.

Pour les entreprises, la "majeure partie des projets annoncés (35,7%) font suite à l'anticipation d'un surcroît ponctuel d'activité de la part des établissements". Les postes proposés sont pour près de la moitié des emplois durables en CDI ou missions d'intérim de 6 mois et plus.

Les secteurs qui recrutent le plus
Les établissements de tous les secteurs déclarent une hausse de leurs projets de recrutement, mais c'est principalement vrai dans ceux de l'agriculture et des industries agro-alimentaires. Le commerce et la réparation automobile tirent également les projets d'embauche vers le haut.

A noter qu'après "deux années de stabilisation, les perspectives d'embauche sont en nette progression (+9,8%) dans les services aux entreprises". L'industrie enregistre également "une croissance de ses intentions de recrutement pour 2014 (+6,1%) après une dégradation en 2013".

15 métiers phares en 2014
On retrouve ainsi au top des 15 emplois enregistrant les plus fortes hausses du nombre de projets de recrutement, les métiers de viticulteurs, arboriculteurs salariés et cueilleurs. Arrivent ensuite les ouvriers non qualifiés de l'emballage et manutentionnaires, les professionnels de l'animation socioculturelle, les artistes et employés de service. A la 6ème place, viennent les professionnels des spectacles puis les vendeurs en produits alimentaires, les agents administratifs divers, les serveurs de restaurants et les cuisiniers. Sur les 5 dernières marches, arrivent les agents de sécurité et de surveillance, les conducteurs routiers, les ouvriers non qualifiés, les jardiniers salariés et les ouvriers non qualifiés métallerie, serrurerie et montage.

Partager cet article sur :

le 09/04/2014 par Guirec Gombert



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi