Les chiffres de l'hôtellerie-restauration collective Actualité - 06 mars 2009

Les métiers de l'hôtellerie-restauration souffrent d'un manque de visibilité et d'une image peu valorisée. Pourtant, malgré le ralentissement économique, ce secteur dynamique offre de fortes perspectives d'emploi en régions, notamment dans la restauration collective.
En 2006, la FAFIH et l'Observatoire de l'hôtellerie-restauration ont établi la synthèse des caractéristiques du secteur de l'hôtellerie-restauration, soit 26 portraits régionaux. Avec un chiffre d'affaires proche des 50 milliards d'euros, représentant les trois quarts de l'activité touristique en France, le secteur figure parmi les poids lourds de l'économie française. Présent sur tout le territoire, il demeure un important pourvoyeur d'emploi, notamment grâce au tourisme. Aujourd'hui, l'hôtellerie-restauration pèse 2,3% du PIB français et représente à elle-seule 800.000 actifs, devant les plus gros recruteurs d'emplois comme l'assurance et l'industrie. De nombreuses opportunités pour les candidats à l'embauche donc, notamment concernant la formation : CAP, BEP, Brevet Professionnel, Bac technologique, Bac pro, licence, ou plus récemment les Certificats de Qualifications Professionnelle (CQP), les formations sont variées. Autant de cursus qui favorisent l'insertion professionnelle des jeunes. > La restauration en tête En terme de création d'emplois dans l'hôtellerie-restauration, restauration commerciale individuelle et collective détiennent la palme d'or avec les progressions les plus importantes. Elles représentent 60% des établissements et des emplois. La restauration collective emploie à elle-seule 80.000 salariés, soit 10% des actifs de l'hôtellerie-restauration et réalise 25,2% de la consommation hors-domicile. Elle a su innover en proposant de nouvelles formules, en changeant d'espace (stands, livraison de plats préparés, îlots de distribution dédiés à la cuisine typique, du type pizzéria...) et en s'associant à de nombreux évènements festifs. > Une répartition régionale équilibrée "La très bonne répartition des établissements sur l'ensemble des territoires est l'une des caractéristiques du secteur" selon le rapport de la FAFIH. Il n'en demeure pas moins que certaines régions se montrent plus innovantes que d'autres. Ainsi l'Ile-de-France, la région Rhône-Alpes et Paca sont dans le trio de tête, mais d'autres régions "se défendent". Environ 22.000 salariés pour l'Alsace, 17.000 pour la Lorraine, un nombre conséquent de contrats de professionnalisation, une large part des établissements en restauration traditionnelle... La région Est bénéficie de sa situation frontalière privilégiée (soit un taux de clientèle étrangère dont allemande élevé) et de larges atouts touristiques comme une identité régionale, des parcs et réserves naturelles, des vignobles, un patrimoine riche et ses spécialités gastronomiques et coutumes. 4ème employeur privé de l'économie française, l'hôtellerie-restauration a donc encore de beaux jours devant elle, et les perspectives 2009 sont bonnes malgré la crise économique. Puisque chaque année, les professionnels du secteur recherchent près de 60.000 collaborateurs.
Flux RSS Newsletter
rechercher une offre d'emploi