Marché de l'emploi

L'équilibre vie pro-vie perso important dans le choix d'un emploi

L'équilibre vie pro-vie perso important dans le choix d'un emploi

La nouvelle enquête du cabinet de recrutement Robert Half révèle que l'équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle font partie des critères de choix d'un emploi pour de nombreux européens. En France, cet équilibre est jugé correct et serait aujourd'hui le critère n°1 de choix d'un emploi.

Comment les salariés jugent-ils aujourd'hui l'équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie personnelle ? Quelle place prend ce critère dans le choix d'un emploi ? "C'est un fait y compris en France, et ce de façon croissante, nous constatons qu'à salaire équivalent et avantages comparables, le critère de l'équilibre vie pro-vie perso arrive en tête dans le choix d'un emploi, bien avant les opportunités de carrière et la qualité de la relation avec son nouveau manager..." observe Olivier Gélis, Directeur Général de Robert Half International France.

Le phénomène qui pourrait être générationnel et dû à la crise, où la gestion des salariés à été mise à mal. Toutefois, il n'efface pas le premier critère dans le choix d'un emploi : le salaire.


Un équilibre plébiscité en France...
L'équilibre vie professionnelle - vie personnelle est plébiscité avant tout en France (44%), puis en Belgique, en Italie et aux Pays-Bas (42%) ainsi qu'en Suisse (40%). L'Allemagne se montre plus mitigée en accordant une importance quasi-identique aux 3 critères que sont l'équilibre entre vie professionnelle - vie personnelle (26%), l'évolution de carrière (23%) et la qualité de la relation avec son nouveau responsable/sa nouvelle équipe (20%).

...et jugé plutôt bon !
Pour 56% des Luxembourgeois, 36% des Français, 32% des Tchèques et 24% des Suisses, cet équilibre est jugé plutôt bon. Pour 76% des Néerlandais, 68% des Allemands, 58% des Autrichiens et 59% des Belges, il est plutôt correct... Mais pour 27% des Autrichiens, 24% des Suisses, 21% des Allemands et 14% des Italiens, il est jugé comme étant mauvais.

Autre révélation de l'enquête : aborder le sujet de l'équilibre vie pro-vie perso avec ses managers n'est plus un tabou. C'est ce qu'indiquent la majorité des répondants à cette question, avec à leur tête les Luxembourgeois (89%), les Belges (86%) et les Néerlandais (83%), puis les Italiens (77%) et les Français (75%). Si une gêne subsiste encore, ce serait surtout en République Tchèque (59%) ainsi qu'en Allemagne (31%). Une bonne nouvelle pour les salariés européens...

Partager cet article sur :

le 13/07/2011


0 offres d'emploi

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi