Marché de l'emploi

L'emploi des personnes handicapées touché par la crise

L'emploi des personnes handicapées touché par la crise

L'emploi de travailleurs handicapés, fixé à 6% des effectifs des entreprises, poursuit doucement son chemin mais la récession économique a plombé les embauches.

En pleine semaine pour l'emploi des personnes handicapées, l'heure est au bilan. Et selon le ministère du Travail, il est mitigé. "En 2009, 322 300 travailleurs handicapés ont été employés dans les 128 400 établissements de plus de 20 salariés assujettis à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés (OETH)", souligne le dernier rapport du département statistique du ministère de l'Emploi, la Dares. Un chiffre qui représente 2,7% des établissements liés à cette obligation. Loin des 6% fixés par la loi. Et si les entreprises font mieux qu'auparavant - seules 25% des entreprises n'ont pas employé de travailleurs handicapés en 2009 contre 34% en 2008 - l'effectif d'assujettissement des travailleurs handicapés a pourtant baissé de 2,9% en 2009. Un recul qui s'explique en partie par la récession économique, note le rapport.

Une précarisation des personnes handicapées
La modification du mode de calcul des bénéficiaires (voir encadré) joue aussi sur la réalité du nombre de personnes handicapées embauchées. Ainsi, cette nouvelle évaluation a fait bondir le nombre de travailleurs handicapés employés de 13,5%, mais à champ constant il "ne se serait élevé qu'à 305 700, soit une hausse de 7,9%" contre 8% en 2008, pointe la Dares. Le statut des personnes handicapées se précarise également. "Les nouveaux bénéficiaires ont été plus souvent recrutés en CDD (33% contre 13% en 2008) et les recrutements en CDI, toujours majoritaires (44%), sont moins fréquents qu'en 2008 (49%)", souligne le ministère du Travail. 

Fin mars 2011, le nombre de demandeurs d'emploi handicapés s'élevait ainsi à 269 369, soit une augmentation de 13,1 % contre 4,2% pour l'ensemble de la population au chômage, selon les chiffres de l'Agefiph, une association gérée par les représentants des salariés, employeurs et personnes handicapées."Nous manquons encore de recul pour analyser ces chiffres mais la crise perdurant, les personnes handicapées qui semblaient avoir été protégées jusque-là commencent à être impactées. Ce qui peut être considéré comme structurel puisque 85% des travailleurs handicapés n'ont pas le niveau Bac, ils sont plus touchés par les emplois précaires et le chômage",explique de son côté Cyrielle Claverie de l'Adapt (Association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées).

Les embauches varient avec la taille de l'entreprise
Les effectifs d'une entreprise jouent aussi sur le nombre de personnes handicapées recrutées et leur contrat de travail. Les établissements de 20 à 49 salariés emploient par exemple moins souvent de travailleurs handicapés (59% d'entre eux) que les entreprises de 100 à 199 salariés (82%), selon le ministère du Travail. Au niveau des contrats, les entreprises comprises entre 20 et 100 salariés recrutent majoritairement plus de personnes en CDI quand celles de plus de 500 employés ou plus misent avant tout sur l'intérim pour remplir leurs obligations.

"L'implication des entreprises varie beaucoup d'une société à une autre, mais globalement, elles commencent à comprendre le bien-fondé de recruter des personnes, issues de toutes les diversités qui représentent la société actuelle. Bien sûr, les sanctions financières incitent les entreprises à embaucher plus de personnes handicapées mais il y a une véritable prise de conscience", nuance Cyrielle Claverie. Bref, du mieux mais les entreprises peuvent encore faire plus. 

En complément

Depuis 2009, de nouvelles règles sont entrées en vigueur pour le calcul des personnes bénéficiaires de l'OETH. La règle des six mois de présence dans l'établissement a été supprimée et le mode de décompte des différents contrats de travail harmonisé. Autant de changements qui ont changé le mode de calcul des personnes handicapées employées.

Partager cet article sur :

le 10/11/2011



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi