Marché de l'emploi

Le secteur du numérique prévoit une croissance de 2,4% en 2016

Le secteur du numérique prévoit une croissance de 2,4% en 2016

Le secteur du numérique affiche une croissance de +2,1% en 2015 et anticipe une croissance de 2,4% en 2016. CDI, emplois cadres… Les opportunités y sont nombreuses et de profils liés à la gestion des datas sont de plus en plus prisés.

Une croissance plus haute que prévue

Le Syntec Numérique annonce des chiffres à la hausse concernant la croissance avec +2,1% pour le secteur numérique dans sa globalité : +1% dans le secteur du Conseil en technologies, +2% en Conseils et Services, +3,4% pour l’Edition de logiciels. Des chiffres meilleurs que ceux annoncés en avril 2015. Les perspectives à l’international en 2016 sont également en hausse : +4,8%, en particulier en Asie et dans le Pacifique (+5,9%).

« Le rythme d’activité s’accélère pour 45 % des entreprises du secteur » note le Syntec. « Celui des PME est également positif et en progression pour 36 % des PME. La confiance des dirigeants de notre secteur poursuit sa croissance depuis 3 semestres. »

93,7% de CDI

Côté emploi, le secteur fait figure d’exemple. On y dénombre 93,7% de CDI contre 69,5%  pour l’ensemble de l’économie française. La rémunération brute moyenne s’élève à 48,3K€ (sur la base d’un temps complet) contre 33,1K€ en France.

Le numérique comptait 12 000 créations nettes d’emploi en 2014. Il renouait alors avec 2010 et 2001 (11 000 et 15000 emplois créés) alors que 2012 et 2013 furent des années plus tendues (7000 créations par an). Alors que l’ensemble du secteur privé stagne depuis un an, les activités informatiques et services d’information (hors logiciel créent des emplois depuis 5 ans. Le secteur est attractif pour les jeunes diplômés : 79% d’entre eux ont un CDI. Leur salaire médian s’élève à 31 200 euros et 87% bénéficient du statut cadre (Apec).

Quelles compétences indispensables demain ?

La transformation numérique se poursuit et les entreprises arrivent à une période charnière : conscientes des enjeux et des possibilités liées à la valorisation des données, les entreprises peinent pourtant à exploiter par elles-mêmes ces possibilités mais également à trouver les compétences techniques et juridiques nécessaires en interne ou chez les prestataires.

Business stratégiste (transformation numérique), data scientist et architecte data/big data font partie des compétences les plus difficiles à trouver, tout comme, dans une moindre mesure, responsable de projet métier/AMOA (L'Assistance à Maîtrise d'OuvrAge), et du conseil sur les fournisseurs et les technologies.

Les projets de demain - l’optimisation de la qualité, l’analyse des risques et l’amélioration de la traçabilité - se basent sur les nouveaux usages du Big Data : analyse des données liées aux réseaux sociaux, Open Data, analyse des données temps réel, bases documentaires internes, etc.

> Consulter la publication du Syntec Numérique

En complément


Partager cet article sur :

le 10/12/2015 par Priscilla Gout


0 offres d'emploi informatique numérique économie prospective

Nous n’avons pas trouvé offre correspondant à votre recherche.
Pour obtenir plus de résultats élargissez votre recherche sur un département ou une région.


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi