Marché de l'emploi

Le CV anonyme revient au coeur des débats

Le CV anonyme revient au coeur des débats

Trois requêtes ont été déposées auprès du Conseil d'Etat pour obliger le gouvernement à appliquer la loi sur le CV anonyme, votée il y a 8 ans mais jamais suivie de décret. Ce dispositif visant à lutter contre les discriminations a souvent été critiqué.

Serpent de mer, le CV anonyme refait aujourd'hui surface suite au dépôt de trois requêtes par la Maison des potes - Maison de l'égalité, le MoDem Sciences Po et David Van der Vlist, étudiant en droit auprès du Conseil d'Etat pour demander au Premier ministre de le rendre enfin obligatoire. En 2006, un décret était en effet voté pour rendre obligatoire le CV anonyme dans les entreprises de plus de 50 salariés et ainsi lutter contre les discriminations à l'embauche. Mais faute de décret d'application, la loi est tombée dans les oubliettes, même si des expérimentations ont été menées. 
 
 
"L'équipe de François Hollande nous avait promis, pendant la campagne présidentielle, qu'il mettrait en oeuvre le CV anonyme", a expliqué à l'AFP Samuel Thomas, président de la Maison des Potes. "Mais depuis qu'ils sont arrivés au pouvoir, c'est un dialogue de sourds. On utilise donc la manière forte". Pour ce dernier, "il faut que l'identité du candidat, son âge, son sexe, son origine ne soient connus qu'à l'étape ultime du recrutement pour que ces gens puissent faire valoir que leurs compétences sont plus importantes que les préjugés".  
 
Un dispositif qui fait débat  
 
Le CV anonyme a déjà été expérimenté à plusieurs reprises. En 2011, un rapport du Centre de Recherche en Economie et Statistique (CREST) remettait toutefois son utilité en cause. Il aurait un faible impact sur les discriminations à l'embauche et pénaliserait finalement plus fortement des enfants de l'immigration. Du côté des entreprises, le CV anonyme est au contraire un "outil particulièrement efficace pour lutter contre les discriminations", expliquait à l'époque Claude Bébéar, ancien patron d'Axa et Président de l'association IMS-Entreprendre pour la cité.

> Le CV anonyme continue de susciter le débat

Toujours suite à l'étude du CREST, le  membre fondateur de l'association A Compétence Egale, Alain Gavand, jugeait lui utile de "dépasser le débat pour ou contre le CV anonyme" pour s'attaquer à un plus vaste chantier : le développement d'outils de mesure des discriminations en France et le lancement d'une grande enquête nationale pour mieux ajuster les méthodes de lutte contre les discriminations. En clair : l'éducation plutôt que la coercition...


Partager cet article sur :

le 17/06/2014


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi