Marché de l'emploi

Le casse-tête des stages hors cursus

Le casse-tête des stages hors cursus

C'est l'histoire d'une loi qui veut éviter les abus sur les stages et qui finalement empêche les étudiants d'universités de réaliser un stage non-obligatoire... Un casse-tête qui ne fait que commencer.

Le décret sur les stages, conçu pour éviter les abus comme l'exploitation des stagiaires et les conventions bidons, est entré en vigueur le 1er septembre 2010. Avec un effet pervers avant même sa publication : certaines universités en ont fait une interprétation abusive en refusant de délivrer une convention de stage à des étudiants au motif que le stage n'est pas obligatoire pour certaines filières.
Une mobilisation importante s'en est suivie à l'initiative des syndicats étudiants et du collectif Génération précaire. Un groupe Facebook lancé par Touche pas à mon stage a également été mis en place.

Résultat, pour permettre aux étudiants de réaliser des stages facultatifs, une circulaire ministérielle va devoir préciser les choses. En effet, selon la ministre de l'Enseignement supérieur, l'application du décret "ne doit en aucun cas avoir pour conséquence de restreindre l'accès des étudiants aux stages volontaires que ceux-ci sollicitent auprès des entreprises, afin d'acquérir une expérience professionnelle, alors qu'ils sont inscrits dans un cursus universitaire".
Reste le flou sur les exceptions prévues par le décret. Selon les syndicats, ces dérogations vont permettre aux entreprises d'abuser encore des stages et des stagiaires.

  • (Source : AFP)

Partager cet article sur :

le 08/10/2010



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi