Vie professionnelle

Le bien-être au travail au coeur des préoccupations

Le bien-être au travail au coeur des préoccupations

Le deuxième Plan de santé au travail 2010-2014 vient d'être officiellement lancé par le Ministre du Travail Eric Woerth. Il poursuivra les ambitions du premier Plan 2005-2009 sur la prévention des risques professionnels mais intégrera un programme d'urgence pour diminuer le stress des salariés et favoriser leur bien-être.

Lundi 12 juillet dernier, le Ministre du Travail Eric Woerth présentait le second Plan de santé au travail (PST2) pour 2010-2014. Malgré les progrès accomplis en matière de prévention des risques professionnels, plusieurs axes d'amélioration persistent et la crise étant passée par là, le stress au travail a fait un véritable bond en avant. Aujourd'hui, le gouvernement souhaite non seulement poursuivre les efforts du précédent Plan de Santé au Travail, mais également mener des actions en faveur des populations les plus sensibles, comme les jeunes, les saisonniers ou les seniors.

Des chiffres encore alarmants
Malgré les efforts de ces dix dernières années, le nombre d'accidents au travail stagne à environ 700.000 cas par an, dont 44.000 accidents graves, soient des niveaux très élevés pour un pays comme la France. Pire, en 2008, plus d'une personne par jour décédait d'un accident du travail. Idem pour les maladies professionnelles qui se chiffraient à 45.000 pour la seule année 2008 et ne cessent d'augmenter chaque année. En plus d'avoir un coût pour l'Etat, bien souvent, accidents et maladies professionnelles débouchent sur une inaptitude ou une incapacité pour le salarié et peuvent mener au licenciement...

Informer, former et agir
Pour le gouvernement, la question de l'intégrité physique n'est donc plus la seule préoccupation. L'intégrité psychique, le bien-être au travail ou encore la qualité de l'emploi sont désormais des problématiques incontournables. Dans ce cadre, le PST2 prévoit ainsi de "veiller à l'ouverture et la conclusion de négociations sur le stress dans toutes les entreprises de plus de 1000 salariés", et "d'inciter à l'engagement d'une démarche volontaire s'inspirant des mêmes principes dans les entreprises de plus faible taille et dans le secteur public". Une sensibilisation qui passera entre autres par l'élaboration d'un document unique d'évaluation des risques professionnels (le DUERP) pour toutes les entreprises, avec suivi et évaluation de plans pluriannuels de prévention, ainsi que par la formation systématique à la prévention des risques des ingénieurs, cadres, demandeurs d'emploi et salariés du secteur de la sécurité dès novembre 2010.

Partager cet article sur :

le 16/07/2010



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi