Marché de l'emploi

L’assurance manque d’attractivité pour les étudiants d’école de commerce

L’assurance manque d’attractivité pour les étudiants d’école de commerce

Dans son enquête « Talent in Insurance », le cabinet d’audit et de conseil Deloitte fait le point sur les motivations des étudiants à travailler dans le secteur de l’assurance et nous explique pourquoi il doit cependant dépoussiérer son image. L’assurance devra axer son effort sur le digital et l’épanouissement de ses collaborateurs à tous niveaux pour concurrencer le secteur des IT, devenu beaucoup plus attractif ces dernières années…

Contrairement à la banque, l’assurance a toujours été le second sur la liste des employeurs attractifs auprès des étudiants. « L’impopularité du secteur parmi les étudiants ne s’est pas améliorée depuis le début de la crise financière » selon Michel de la Bellière, Associé Industrie Financière responsable Assurance chez Deloitte. Le secteur figure d’ailleurs au 18e rang dans le classement de popularité par secteur d’activité sur un total de 30. Toutefois, les étudiants attirés par le secteur le sont pour les mêmes raisons que ceux attirés par la banque : les perspectives de rémunération attractive, la stabilité de l’emploi et le prestige de l’établissement.

« Dans un contexte où l'innovation, les Fintechs et les nouveaux entrants bouleversent le marché, le recrutement des talents est plus que jamais un enjeu majeur. Si l'assurance reste encore un choix de carrière secondaire pour beaucoup d'étudiants, les assureurs ont de nombreux atouts à faire valoir : c'est un appel à l'action pour attirer un nouveau type de jeunes diplômés et renouveler l'image de l'industrie » commente  Michel de la Bellière, Associé Industrie Financière responsable Assurance chez Deloitte.

Comment rendre l’assurance plus attractive ?

Comme dans la banque, les acteurs de l’assurance restent perçus comme faiblement tournés vers l’innovation et sont vus comme offrant un environnement de travail peu attrayant. Les étudiants estiment que le secteur est moins enclin à offrir des programmes de développement des talents, de formation et de perspectives à l’international avec des acteurs majoritairement perçus comme essentiellement « domestiques ».

« Le secteur de l’assurance a largement entamé sa mutation digitale. Il doit se doter de talents capables de porter cette ambition en offrant flexibilité, équilibre vie privée/vie professionnelle, en mettant l'accent sur la formation et le développement des collaborateurs. La compétition pour l'attraction et la fidélisation des talents n'est plus seulement cantonnée à l'industrie financière mais voit arriver de nouveaux acteurs avec un important capital attractif. Nul doute que le secteur saura relever ce challenge à l'ère du digital»  Michel de la Bellière, Associé Industrie Financière responsable Assurance chez Deloitte.

> Consultez l’Etude Deloitte Talent in Insurance : « Putting the nectar in the sector » menée auprès de 211.000 étudiants de 2000 universités et écoles de commerce dans 30 pays.

Partager cet article sur :

le 18/02/2016 par Priscilla Gout


En cliquant sur OK, vous acceptez les CGU

104 offres d'emploi assurance

Alternant Conseiller Commercial en Assurance H/F

Elytis Business School Elytis Business School

Châteaulin - 29

Alternance - 12 mois

il y a 4 heures sur OuestJob

Conseillers Clientèles Assurance à Distance H/F

BNP Paribas Cardif BNP Paribas Cardif

Rueil-Malmaison - 92

CDI

hier sur ParisJob

Responsable Assurance Qualité Système H/F

Badenoch & Clark Badenoch & Clark

Lyon - 69

CDI

hier sur RhonealpesJob

Chef de Projets Assurance H/F

Aubay Aubay

Niort - 79

CDI

25/08/2016 sur OuestJob

Téléconseillers Vente en Assurance H/F

Macif Rhone Alpes Macif Rhone Alpes

Vénissieux - 69

CDI

24/08/2016 sur RhonealpesJob


Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi