Marché de l'emploi

La Prime pour l'emploi trop complexe selon la Cour des comptes

La Prime pour l'emploi trop complexe selon la Cour des comptes

Dans son rapport public annuel, la Cour des comptes épingle la Prime pour l'emploi. Le dispositif est censé favoriser la reprise du travail des chômeurs, mais est jugé trop confus et ne répondant plus à ses objectifs initiaux.

"Complexe", "faiblement incitative", voilà comment est jugée la Prime pour l'emploi par la Cour des comptes. L'organisme de contrôle avait déjà émis un avis critique sur ce système il y a cinq ans. Premier écueil, la prime semble avoir des "objectifs de plus en plus confus". Initialement mise en place en 2001 pour inciter les chômeurs à la reprise du travail, elle est devenue depuis 2006 un moyen de distribuer du pouvoir d'achat.

La mesure échouerait sur les deux tableaux, notamment en raison du revenu plancher nécessaire pour en bénéficier. Les emplois précaires et les temps partiels seraient alors exclus du dispositif. Pour la Cour, si son objectif est bien celui du retour à l'emploi, il est alors "nécessaire de majorer très significativement son montant" mais aussi de le déplacer "vers ceux qui en ont besoin".

Cependant, un autre problème viendrait alors se poser, celui de la cohabitation avec le RSA activité. La Cour suggère alors l'absorption de ce dernier par la PPE. Par ailleurs, le "pilotage stratégique" est jugé "défaillant" notamment au niveau budgétaire, car émanant de plusieurs ministères. Enfin les contrôles doivent être renforcés pour lutter contre les fraudes persistantes.

En complément

Voir le détail du rapport, à partir de la page 46 :

Partager cet article sur :

le 17/02/2011



Plus d'actualités de l'emploi

Conseils d'emploi